National
12:31 19 janvier 2021 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 13:07 temps de lecture: 3 minutes

Vaccin de Pfizer: les retards dans les livraisons sont temporaires, rappelle Trudeau

Vaccin de Pfizer: les retards dans les livraisons sont temporaires, rappelle Trudeau
Photo: David Kawai/Collaboration spécialeLe premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau s’est voulu rassurant concernant les retards dans les livraisons du vaccin de Pfizer en déclarant que les délais n’étaient que temporaires.

Il faisait ainsi référence au nouvel échéancier de production de Pfizer/BioNTech.

En effet, la semaine dernière, la ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, confirmait que des travaux de l’entreprise biopharmaceutique en Europe retarderaient temporairement l’arrivée de doses au Canada.

«Les problèmes d’approvisionnement mondial de Pfizer ne sont pas idéaux, mais c’est pourquoi nous avons été si ambitieux dans le grand nombre de contrats que nous avons signés et de doses que nous avons obtenues», a affirmé Justin Trudeau.

Retards de quatre semaines

Alors que les délais concernant les livraisons du vaccin Pfizer sont évalués à une semaine en Europe, ils s’élèvent à quatre semaines au Canada.

Questionné à ce sujet, Justin Trudeau n’a pas pu expliquer cette différence. «Je pense que beaucoup de gens comparent les histoires d’un pays à l’autre et essaient de comprendre comment nous pouvons tous aller plus vite, a-t-il dit. Je peux vous assurer que le ministre Anand discute presque quotidiennement avec Pfizer et les autres fabricants de vaccins pour s’assurer que nous recevons le plus de doses possible et le plus rapidement possible.»

M. Trudeau a assuré que le contrat avec Pfizer serait respecté. «Évidemment, avec cette nouvelle production de vaccin un peu partout dans le monde, on s’attendait à ce qu’il y ait des défis pour certaines compagnies», a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le Canada a signé des contrats avec un grand nombre de compagnies de vaccin pour avoir plus de doses par personne que n’importe quel autre pays, selon M. Trudeau.

Mêmes objectifs de vaccination

En effet, le premier ministre soutient que les objectifs de vaccination pour le premier trimestre de l’année restent les mêmes malgré la situation. «Le nombre total de doses qui nous sont réservées est toujours le même, a-t-il affirmé. Chaque Canadien qui souhaite se faire vacciner pourra se faire vacciner d’ici septembre.»

Au Québec, les retards devraient toutefois réduire l’afflux immédiat de vaccins. Dans les trois prochaines semaines, 25 000 doses de moins que prévu seront administrées.

Toutefois, 75% des CHSLD québécois ont déjà reçu leur première dose.

Annuler les voyages

Puisque la situation est encore critique au pays, Justin Trudeau a également demandé  aux Canadiens d’annuler tout voyage prévu. «Ça ne vaut pas la peine d’attraper la Covid-19 et de la ramener au Canada pour un voyage dans le Sud ou ailleurs», a-t-il ajouté.

Avec les nouvelles mutations du virus détectées en Angleterre, au Brésil et en Afrique du Sud, «les circonstances pourraient changer très rapidement», a indiqué le premier ministre.

Il a même laissé entendre qu’Ottawa pourrait imposer de nouvelles mesures sans préavis si cela devient nécessaire. «Plus que jamais pendant la pandémie, nos choix personnels ont des conséquences sur la sécurité et la santé des autres», a-t-il fait valoir.

Articles similaires