National
13:12 13 avril 2021 | mise à jour le: 13 avril 2021 à 16:12 temps de lecture: 3 minutes

Un premier cas de thrombose suite à une dose d’AstraZeneca au Québec

Un premier cas de thrombose suite à une dose d’AstraZeneca au Québec
Photo: Dan Kitwood/Getty ImagesDes fioles de vaccins AstraZeneca.

Québec recense un premier cas de thrombose suite à une dose de vaccin d’AstraZeneca.

«La personne a été prise en charge par le réseau de la santé et des services sociaux et elle a reçu les soins appropriés à son état», précise le ministère dans un communiqué. La personne est hors de danger et se repose à son domicile.

Une thrombose est un caillot qui se forme dans un vaisseau sanguin en l’obstruant. Les cas de thrombose avec thrombocytopénie sont considérés comme une complication possible du vaccin, mais ils demeurent «très rares», selon le ministère, qui estime les risques à un cas par 100 000 vaccins administrés.

«Les manifestations cliniques inhabituelles sont des événements rares qui surviennent parfois, peu importe la campagne de vaccination.» – Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Les effets secondaires liés au vaccin «peuvent être dus à l’une des composantes du vaccin ou à la technique d’injection; elles peuvent aussi avoir d’autres causes, lesquelles restent parfois inconnues », expliquent les autorités.

«Pour une personne âgée de 55 ans et plus, le risque d’être infectée par la COVID-19 et de développer des complications est beaucoup plus élevé que ceux liés au vaccin. Cet évènement ne remet donc aucunement en question son utilisation dans ce groupe d’âge. » – Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux 

Le vaccin d’AstraZeneca est présentement administré aux personnes de 55 à 79 ans.

Le ministère de la Santé assure être prêt à prendre en charge rapidement «toute personne présentant des symptômes qui s’apparentent à une thrombose».

Plus tôt dans la matinée, les autorités sanitaires américaines ont mis sur «pause» le vaccin Johnson & Johnson pour des cas de thromboses recensés aux États-Unis. Plusieurs pays européens avaient aussi suspendu la vaccination avec le AstraZeneca pour les mêmes raisons.

L’opération de vaccination se poursuit au Québec. Plus tôt aujourd’hui, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, se félicitait qu’«un Québécois sur quatre» a reçu sa première dose.

François Legault craint un engorgement du réseau de la santé

Au Québec, le total des hospitalisations actives a grimpé de 13, dans les dernières 24 heures, pour dépasser les 640. La situation dans les hôpitaux «risque de s’aggraver», a averti le premier ministre François Legault en conférence de presse, mardi.

Le Québec est passé d’une moyenne mobile de cas quotidiens d’environ 700 à la mi-mars, à 1500 aujourd’hui. La semaine dernière, devant cette situation préoccupante, François Legault fermait coup sur coup plusieurs secteurs de l’économie.

Le couvre-feu a aussi été ramené à 20h dimanche, à Montréal et à Laval, une décision qui a généré des protestations dans le Vieux-Port.

Articles similaires