National
13:10 25 mai 2021 | mise à jour le: 26 mai 2021 à 13:25 Temps de lecture: 4 minutes

Montréal et Laval restent en zone rouge

Montréal et Laval restent en zone rouge
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre du Québec, François Legault

Cinq régions restent en zone rouge et sous surveillance dont la région de Montréal a annoncé le premier ministre du Québec, François Legault, lors d’un point de presse sur la situation sanitaire au Québec, mardi.

Le plan de déconfinement prévoyait que la majorité des régions passeraient au palier orange à partir du 31 mai. Cela sera complètement le cas pour les régions de la Capitale-Nationale, les Laurentides, la Montérégie, l’Outaouais et Lanaudière. En zone orange, les élèves de secondaire peuvent retourner en présentiel et les restaurants et gyms rouvrent.

Après des discussions avec la Santé publique, le premier ministre veut rester prudent pour Montréal et Laval et le changement de palier devrait se réaliser «une semaine plus tard», promet François Legault. «Les chiffres à Montréal et Laval vont dans le bon sens mais c’est plutôt la tendance que l’on regarde. Les bons résultats sont trop récents», explique le Dr Horacio Arruda.

Le premier ministre note toutefois que même «dans les régions et MRC qui restent en rouge, la situation s’améliore. L’objectif, c’est que tout le Québec soit en orange le 7 juin.»

«Les chiffres sont bons, la tendance est bonne, les nouveaux cas baissent. Le Québec reste la première province pour le pourcentage de vaccination avec une première dose. Les Québécois de tous les âges répondent à l’appel.» – François Legault, premier ministre du Québec

En Chaudière-Appalaches, la région passe à l’orange sauf quatre MRC, celles de Montmagny, Lislet, Beauce-Sartigan et Robert-Cliche. En Estrie, seule la MRC du Granit reste rouge. Dans le Bas-Saint-Laurent, les MRC de l’ouest demeurent rouge, c’est-à-dire Rivière-du-Loup, Les Basques, Témiscouata et Kamouraska.

Le ministère de la Santé se dit capable d’accélérer la campagne de vaccination concernant la deuxième dose: «Étant donné que l’on va avoir un nombre important de vaccins Pfizer au mois de juin, on va permettre aux gens de devancer leur rendez-vous pour la deuxième dose. Notre objectif est simple, on veut ramener tous les rendez-vous de septembre avant le 31 août», explique le ministre de la Santé, Christian Dubé.

À noter que cette modalité de changement de rendez-vous n’est pas encore fonctionnelle mais sera annoncée «d’ici une semaine», souligne, Christian Dubé.

Questionné sur la fin de l’état d’urgence, le premier ministre vise la date de la fin août. «Dans cette mesure spéciale, il y a toutes les règles sanitaires de port du masque et de la distanciation. On peut envisager la fin de ces mesures en fonction du plan de déconfinement (fin août).»

Le premier ministre est accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé et du directeur national de santé publique, Dr. Horacio Arruda.

Déconfinement graduel

En ce lendemain de la Journée nationale des patriotes, les quelque 535 000 adolescents du Québec de 12 à 17 ans vont pouvoir bénéficier de plages horaires les soirs et fins de semaine pour l’effort de vaccination. Les rendez-vous sur Clic-Santé sont accessibles pour les centres de vaccination.

Le ministère prévoit aussi un mode de vaccination en milieux scolaires durant les semaines du 7 et du 14 juin. Le modèle n’est pas encore établi mais «cela peut prendre la forme de sortie scolaire vers des sites de vaccination ou comme en CHSLD, des équipes de santé pourront se déplacer», précise Daniel Paré, le directeur de la campagne de vaccination au Québec.

Dès le 28 mai, le couvre-feu sera levé partout au Québec. Se trouver à l’extérieur entre 21h30 et 5h ne sera plus interdit. De plus, à cette même date, les terrasses des restaurants rouvriront et les déplacements inter régions seront possibles.

Articles similaires