National

«La reconstruction d'Haïti sera longue»

Recons­truire Haïti prendra des années, avance la Coalition humanitaire canadienne. «Pour une reconstruction temporaire, j’espère que quelques mois seront suffisants, a dit hier le directeur général par intérim d’Oxfam-Québec, Michel Verret. Mais pour une reconstruction qui mène à un développement durable, je n’hésite pas à parle d’année. Les besoins sont immenses.»

Plusieurs pays se réuniront à Montréal lundi pour entamer des pourparlers sur le processus de reconstruction d’Haïti, qui a été frappé il y a plus d’une semaine par un violent tremblement de terre. Le PDG d’Oxfam Canada, Robert Fox, a insisté sur le fait que ce sont les Haïtiens qui doivent diriger le processus de reconstruction et que l’aide financière accordée par les pays amis d’Haïti doit être consentie sous forme de dons et non de prêts.

600 travailleurs humanitaires canadiens

Pas moins 600 travailleurs humanitaires appartenant à la coalition canadienne fournissent des services d’urgence aux Haïtiens touchés par le séisme. Ils prodiguent des soins médicaux et ils distribuent de la nourriture ainsi que de l’eau potable.

L’organisme Aide à l’enfance Canada, qui fait partie de la coalition, a été mandaté pour s’occuper des enfants. Des endroits amicaux seront mis sur pied pour eux afin qu’ils puissent avoir un semblant de vie normale, le temps que leur famille puisse se rétablir.

Les plus vulnérables

Devant le chaos qui règne en Haïti, les femmes et les jeunes filles sont les plus vulnérables, selon le PDG de CARE Canada, Kevin McCort. Le risque de violence sexuelle y est très élevé. C’est pourquoi Care Canada a envoyé des spécialistes sur le terrain pour sensibiliser la population féminine à cesdangers.

Les femmes enceintes sont aussi au centre des préoccupations de la coalition canadienne. Il y a environ 37 000 femmes enceintes qui vivent dans les environs de la capitale Port-au-Prince. «Et Haïti a un des taux de mortalité maternelle les plus élevés du monde», a indiqué Kevin McCort. Près d’une femme sur 37 meurt en couches en Haïti.

Articles récents du même sujet