Art de vivre
03:30 12 décembre 2019 | mise à jour le: 12 décembre 2019 à 13:34 temps de lecture: 4 minutes

Deux nouvelles adresses gourmandes au centre-ville

Deux nouvelles adresses gourmandes au centre-ville
Photo: Maryse DeraîcheBazarette, au 1280, avenue des Canadiens-de-Montréal

La scène gastronomique du centre-ville est en plein essor… On y voit apparaître des tables audacieuses et réfléchies. Voici deux nouvelles adresses où boire des vins éclatés, manger une nourriture expressive et festoyer jusqu’aux petites heures.

Bazarette

restaurant

Le bar à vin et café de quartier Bazarette vient de s’installer à deux pas du Centre Bell. La jeune équipe derrière ce projet est composée de Charlie April (directrice générale) et de Jérémie Pratte (directeur), qui signent ensemble la carte des vins, et du chef Adam Martin. Le vaste local (anciennement la Taverne 1909), le style mêlant lignes contemporaines et inox industriel ainsi que l’ambiance feutrée jaunâtre ont été imaginés par Sid Lee.

La carte des vins est constituée à 100% d’importations privées. Quant aux vins de la cave, ils sont soit nature, issus de la viticulture biologique ou biodynamique ou de l’agriculture raisonnée, et ce, à 95 %. Présentés avec soin par les sommeliers-propriétaires, les vins du Bazarette suscitent un désir irrépressible de s’y rendre après le boulot ou avant un spectacle pour goûter aux divins nectars. L’option d’y aller tard en soirée pour déguster des plats à partager est aussi alléchante.

Pourquoi «café de quartier»? Parce qu’avant 15h30, les employés du Bazarette s’affairent derrière leur machine à espresso pour offrir à leur clientèle des cafés de spécialité de Larue & Fils et des viennoiseries des Co’Pains d’abord. Parfait pour un déjeuner sur le pouce avant de se rendre au bureau le matin!

Les coups de cœur de la rédaction

Vin: Mezzorosa 2018 Valentina Passalacqua

vin

Cet italien rosé de la région des Pouilles est biologique et issu d’une viticulture biodynamique. Étant non filtré et ayant fermenté avec des levures indigènes en cuve d’inox, ce cépage 100% montepulciano surprend le palais par son caractère authentique et sa fraîcheur assurée.

Plat: bœuf cru

De fines tranches de bœuf fondant disposées autour d’une vinaigrette truffée, de riches châtaignes, des fèves de soya croquantes, du riz soufflé et quelques rondelles d’oignon mariné. Un plat parfaitement équilibré, tant dans les saveurs que les textures!

Bazarette, au 1280, avenue des Canadiens-de-Montréal


Le Boulevardier

Resto

Situé au cœur du centre-ville, dans le fraîchement rénové hôtel Le Germain, Le Boulevardier propose les délices du chef David Pellizzari dans un décor somptueux signé Atelier Zébulon Perron.

Les murs sont couverts de miroirs, le marbre et le bois cohabitent pour créer des surfaces à la fois chaudes et chics, et les banquettes, tabourets et chaises de cuir et de velours sont de couleurs vintage, conférant une touche «vieillotte» à ce décor élégant de bistro français modernisé.

On s’y rend à l’heure du lunch ou pour souper afin d’apprécier le savoir-faire du chef David Pellizzari. Anciennement aux fourneaux de la Brasserie Le Réservoir, David a ensuite été chef de la Buvette Chez Simone, où il a mijoté l’ouverture de son propre restaurant, le Lili.Co, qui a finalement été en activité de 2013 à 2018. Sa fermeture en 2018 a été qualifiée d’événement le plus triste de l’année sur la scène culinaire montréalaise. On peut maintenant renouer avec ses créations au Boulevardier. À quoi mesure-t-on la qualité d’une brasserie française? À ses classiques! On peut être le plus créatif des chefs, mais en affichant «cuisine française», il est primordial d’en maîtriser les bases. 

Le tartare de bœuf, avec ses câpres, cornichons, jaune d’œuf et croûtons, était fondant et savoureux, parfaitement exécuté: test réussi!

Les coups de cœur de la rédaction

Entrée: magret salé, torchon de foie gras, échalotes marinées, mâche, amandes, vinaigrette à la framboise

plat

Cette entrée marie les textures grasses du magret de canard et du foie gras à la légère amertume de la mâche, aux notes acidulées et sucrées de la framboise et au craquant des amandes. Lorsque chacune des bouchées réunit tous les éléments du plat, c’est l’extase!

Plat: flanc de porc, cassoulet, chou, pomme

Ici, c’est la métamorphose d’un classique qui a piqué la curiosité de la rédaction. De crémeux haricots blancs recouvrent le fond de l’assiette, où trône un généreux flanc de porc à la croûte craquante et à la chair pas trop grasse. Les pommes et le chou apportent une fraîcheur qui équilibre ce plat riche et réconfortant.

Le Boulevardier, au 2050, rue Mansfield

Articles similaires