Culture

Cannes: sang neuf et paillettes

Jérôme Vermelin, Métro France

À qui la Palme d’Or 2008? Un an après avoir récompensé le jeune cinéaste roumain Cristian Mungiu pour son film 4 mois, 3 se­maines et 2 jours, le Festival de Cannes s’ouvre mercredi, pour se terminer le 25 mai, avec pas moins de neuf réalisateurs pour la première fois en compétition, dont les Français Arnaud Desplechin, Philippe Garrel et Laurent Cantet, le Chinois Jia Zhan­g Ke, le Philippin Bril­lante Mendoza et le Singa­pourien Eric Khoo.

Du sang neuf aux côtés d’habitués de la Croisette comme Steven Soderbergh, Atom Egoyan ou encore Wim Wenders. Et si la quinzaine cannoise promet son lot d’avant-premières prestigieuses, à commencer par celle du quatrième volet de la saga Indiana Jones, c’est bel et bien sur la nouvelle carte du cinéma mondial que vont devoir plancher le président Sean Penn et son jury, puisque rien qu’en sélection officielle, 54 longs métrages de 31 nationalités différentes sont présentés.

Film d’ouverture
Le film Blindness, du cinéaste brésilien Fernando Meirelles, sera présenté en ouverture du festival. Il met en vedette Julianne Moore, Mark Ruffalo, Danny Glover et Gaël Garcia Bernal. Ce film raconte les déboires des habitants d’une ville aux prises avec une mystérieuse épidémie de cécité.

Pour une quatrième année, Metro partira à la rencontre des uns et des autres, afin de se faire l’écho des coups de cÅ“ur et des coups de gueule, qui font tout le sel du festival le plus médiatisé de la planète.   

Ils vont animer Cannes 2008…

  • Harrison Ford
    On ne le présente plus. À 65 ans, il retrouve Steven Spielberg pour Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, un quatrième épisode qui s’annonce comme l’événement cinématographique de l’année. Et de la quinzaine cannoise, forcément.
  • Scarlett Johansson
    Avant d’enregistrer son premier album, une collection de reprises de Tom Waits, la blonde la plus fatale du cinéma américain avait tourné son troisième film avec Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona. À ses côtés, le couple le plus hot d’Espagne, Penélope Cruz et Javier Bardem.
  • Benicio Del Toro
    Steven Soderbergh lui offre le rôle de sa vie avec Guerrilla, une biographie épique de Che Guevara de quatre heures qui devrait faire du bruit. Surtout que les descendants du révolutionnaire sud-américain ont prévu de se déplacer pour défiler sur la Croisette.
  • Angelina Jolie
    Elle est la vedette de The Changeling, le nouveau film de Clint Eastwood dont l’action se passe dans les années 1920. Elle interprète une mère, qui après avoir récupéré son enfant victime d’un kidnapping, se demande s’il s’agit bien du même.
  • Jia Zhang Ke
    En pleine polémique pré-Olympiques, le président du jury Sean Penn aura-t-il envie de récompenser l’un des cinéastes les plus inspirés de la jeune génération chinoise, dont le nouveau film, 24 City, dépeint avec réalisme l’évolution de son pays?
  • Diego Maradona
    L’un des plus grands footballeurs de tous les temps, l’un des plus controversés aussi, est la vedette d’un documentaire réalisé par l’immense Emir Kusturica. Le choc des ego?
  • Mike Tyson
    Lui aussi a droit à son documentaire. En pleine figure même. Le boxeur le plus brutal de l’histoire de sa discipline se livre sans détour devant la caméra de James Toback.

Articles récents du même sujet