Culture

Métro au 7e ciel

 

1

Vera Farmiga dans Up in the Air

Oui, c’est George Clooney qui tient la vedette dans le nouveau film de Jason Reitman (Juno). Oui, le sex-symbol grisonnant y est particulièrement brillant dans le rôle d’un expert en licenciement solitaire. Mais il n’y a pas que lui qui scintille dans cette comédie dramatique. Dans la peau d’une femme d’affaires parcourant les États-Unis, l’actrice Vera Farmiga charme grâce à son jeu empreint de subtilité. En ressortant de Up in the Air (présentement en salle), on se demande vraiment pourquoi on ne voit pas plus souvent cette excellente actrice au grand écran. (Geneviève Vézina-Montplaisir)

2

Paradise Circus de Massive Attack
Sept ans après 100th Window, les rois du trip-hop reviennent avec Heligoland, un cinquième album auquel a participé une pléiade d’artistes de premier plan, dont Damon Albarn, Marina Topley-Bird et Guy Garvey. En attendant la sortie de l’opus, prévue le 9 février, on se régale de la chanson Paradise Circus. Lancée le mois dernier, la pièce s’inscrit dans la lignée des plus grandes réussites du tandem formé de Robert «3D» Del Naja et de Grant «Daddy G» Marshall. La recette (quasi) infaillible du duo britannique opère de nouveau, grâce à un subtil mariage de rythmes électroniques hypnotiques et de sonorités plus organiques. On ne se lassera jamais de la voix sensuelle de la chanteuse Hope Sandoval (pensez à Norah Jones, au lit, un dimanche matin) et de la somptueuse finale du morceau, truffée de cordes majestueuses. (Marc-André Lemieux)

3

Le DVD ecoWalk

Finis, les faux feux de foyer! En 2010, ce sont les excursions en plein air qui ont la cote au petit écran! Comptant plus de 40 minutes de jolis paysages, le DVD ecoWalk recrée l’ambiance d’une randonnée pédestre, histoire de créer une atmosphère écolo-relaxante dans votre salon. L’ensemble nous paraît aussi idéal pour les adeptes du conditionnement physique, car il donne au téléspectateur le choix entre deux rythmes de croisière (la marche ou le jogging). Pourquoi délaisser le confort de son salon quand on peut faire du tapis roulant devant un téléviseur qui nous donne l’impression d’être à l’extérieur? Oubliez la grosse bûche qui brûle tranquillement dans votre téléviseur et dites bonjour à la nature, la vraie! (Marc-André Lemieux)

4

 

Joël Bouchard dans C.A.
Qu’elles soient issues du monde politique, sportif ou même culturel, les personnalités font rarement bonne figure lorsqu’on leur demande de jouer leur propre rôle dans une Å“uvre de fiction. En plus de donner l’impression de n’avoir jamais vu une caméra de leur vie, elles récitent habituellement leur texte avec un naturel pour le moins… absent (pensez à Saku Koivu dans Pour toujours… les Canadiens). Joël Bouchard est l’exception à la règle. Dans la quatrième saison de C.A. (lundi soir, 21 h 30, à Radio-Canada), l’analyste de hockey de RDS fait preuve d’une aisance remarquable lors de ses brèves apparitions à l’écran. Ça ne sent pas le texte appris par cÅ“ur et on apprécie.   (Marc-André Lemieux)

5

Le vidéoclip Âme sÅ“ur de Francis d’Octobre

Son premier album, Ma bête fragile, sera dans les bacs le 19 janvier, et pour nous donner un aperçu de son univers, Francis d’Octobre nous a concocté un magnifique clip avec l’aide de la réalisatrice Joëlle Desjardins-Paquette. Dans Âme sÅ“ur,le chanteur québécois déambule dans les rues du Vieux-Montréal, où il croise des couples figés dans le temps. Le clip est très beau visuellement, mais ce qu’on retient de la chanson, c’est surtout sa poésie et sa douce mélodie. Un artiste à surveiller en 2010. (Geneviève Vézina-Montplaisir)

6

Robert Downey Jr. dans Sherlock Holmes
Robert Downey Jr. nous a souvent prouvé qu’il était un acteur de grand talent. Que ce soit en superhéros dans Iron Man ou en mystérieux homme poilu dans Fur, l’excentrique comédien offre toujours des performances rafraîchissan­tes. Celle qu’il propose dans Sherlock Holmes (présentement en salle) est tout aussi intéressante. Dans le dernier film de Guy Ritchie, Robert campe avec brio le célèbre détective anglais en lui ajoutant un petit air déluré. On croit vraiment à son Sherlock Holmes, foutrement intelligent et légèrement perturbé. On attend avec impatience de voir Iron Man 2 et peut-être Sherlock Holmes 2!     (Geneviève Vézina-Montplaisir)

7

Mariah Carey en état d’ébriété sur YouTube
Mariah Carey ne nous a jamais autant divertis! C’est complètement bourrée que la diva est montée, mardi soir, sur la scène du Festival du film de Palm Springs afin d’accepter un prix pour sa perfor­mance dans le drame Precious: Based on the Novel Push by Sapphire. Les cinq minutes qui ont suivi pourraient fort bien figurer dans une pub gouvernementale exposant les dangers de se saouler en public. Cherchant ses mots toutes les deux secondes, la chanteuse a fait une folle d’elle en livrant un témoignage sans queue ni tête truffé d’éclats de rire inopportuns et de silences embarrassants. Notre moment favori? Lorsque les spectateurs, à bout de patience, se sont mis à applaudir pour lui indiquer la sortie. Parions un 20 $ que les producteurs de The Hangover 2 lui ont donné un coup de fil le lendemain… (Marc-André Lemieux)


 Métro en enfer!
Cette semaine, on se désole pour…


L’ignorance crasse d’un certain animateur de radio de Québec

Après Jeff Filion, la Vieille Capitale s’est trouvé un nouveau polémiste de bas étage. Le pauvre Louis Lacroix s’est mis le pied dans la bouche cette semaine, sur les ondes du FM93. Consterné par l’importance qu’accordaient les journaux au décès de la chanteuse Lhasa de Sela, l’animateur s’est lancé – avec une maladresse déconcertante – dans une critique virulente des médias.

«On essaie de nous faire croire que c’est une grande vedette. On est en train d’essayer de nous fabriquer une vedette!» a-t-il lancé au micro. Son argument de poids pour étayer sa théorie? «Personne de mon entourage ne connaît cette fille-là!» s’est-il exclamé. Pathétique. Voilà un bel exemple de journaliste souffrant du syndrome de l’ignorance triomphante.

Mémo à M. Lacroix : ce n’est pas parce que tu ne sais pas qui est Lhasa de Sela que tu peux te permettre de cracher sur son Å“uvre. Et sache que cette jeune femme de 37 ans, dont tu te moques, a vendu 700 000 copies de son premier opus dans le monde et s’est produite devant des milliers de personnes dans ton patelin, en 2005, au festival d’été de Québec. (Marc-André Lemieux)

Qu’est-ce qui vous envoie au 7e ciel?
Partagez un coup de cœur en laissant un commentaire au bas de cet article
et votre commentaire pourrait se retrouver dans le journal!
Pas inscrit? Cliquez sur «Se connecter pour commenter».

Articles récents du même sujet