Culture
05:00 26 mars 2020 | mise à jour le: 26 mars 2020 à 11:08

Coronavirus: les arts passent au numérique

Coronavirus: les arts passent au numérique
Photo: Facebook/Centre national des artsAlfa Rococo en prestation depuis leur balcon.

À défaut de pouvoir se rendre dans les salles de spectacle ou les musées, l’art sous toutes ses formes s’invite dans nos foyers via le web et les réseaux sociaux. Métro a sélectionné quelques-unes des nombreuses initiatives dans le domaine des arts mises en place dernièrement afin d’assouvir sa soif de culture en toute sécurité.

Arts visuels virtuels

Plusieurs plateformes ont été créées dans les derniers jours pour inviter la population à rester en contact avec les arts visuels. Parmi elles, Musée en quarantaine, une initiative du Musée d’art de Joliette, diffuse chaque semaine des œuvres du public créées à partir d’un thème donné.

Le Musée de la civilisation a quant à lui lancé le site Une heure au musée qui rassemble des expositions virtuelles, des collections en ligne ainsi que du contenu pédagogique.

Les salles des musées sont désormais virtuelles. Sur son application mobile, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) offre l’audioguide de sa populaire exposition Momies égyptiennes: passé retrouvé, mystères dévoilés, ainsi que de forts intéressants parcours d’œuvres tirées de sa collection.

La section multimédia du Musée d’art contemporain (MAC) rassemble également une grande quantité de contenus, tant des collections d’œuvres, des archives des expositions passées que de la documentation.

Le site du Centre Phi s’est pour sa part transformé en «réservoir de contenu». En plus des archives qui ont été mises en ligne, on peut aussi voir ou revoir la jolie série vidéoPoésie et thé.

Littérature de confinement

Si les librairies sont fermées, la littérature est heureusement toujours accessible en format numérique. Il est possible de faire des achats via leslibraires.ca ou en passant par les sites des maisons d’éditions.

Les éditions Alto se sont d’ailleurs engagées à verser 2$ par livre vendu en mars au Fonds de riposte à la COVID-19 de l’Organisation mondiale de la santé.

Les bibliothèques permettent toujours l’emprunt d’œuvres en format numérique. La plateforme pretnumerique.ca, utilisée par plus de 1000 bibliothèques au Québec, propose plus de 850 000 livres.

Divers événements littéraires ont également vu le jour en ligne. Dans le cadre du Mois de la poésie, des lectures en direct sont diffusées sur la page Facebook de La Fabrique culturelle. Marie-Andrée Gill, Jonathan Roy, Bureau Beige et Maude Jarry y prendront part bientôt.

Tous les jours à 15h, la page Facebook de l’Association des libraires du Québec , diffuse en direct les «prescriptions littéraires» de divers écrivains. Catherine Trudeau, Patrick Sénécal et Patrice Godin se sont notamment prêtés au jeu.

Les éditions Mémoire d’encrier présentent, eux aussi sur Facebook, des discussions littéraires en direct. Trois fois par semaine, des auteurs liront des extraits de textes qui les ont marqué sur Instagram.

Certains écrivains tiennent des journaux de confinement. Au Québec, l’auteur de polars Martin Michaud publie chaque jour depuis le 13 mars les aventures de quarantaine de ses personnages Victor Lessard et Jacinthe Taillon sur sa page Facebook. Plusieurs écrivains français ont pris le même genre d’initiative, dont Marie Darrieussecq et Leïla Slimani .

Pour les plus jeunes, des contes de Gilles Vigneault sont offerts par La montagne secrète. La plateforme Audible offre également plusieurs titres jeunesse en format audio.

Cinéma maison

Hormis les festivals qui ont pris vie sur le web et les nombreuses plateformes de visionnement en ligne qui offrent du contenu de qualité, plusieurs films qui étaient à l’affiche avant l’annonce des mesures de confinement sont désormais accessibles en vidéo sur demande.

C’est le cas des longs métrages québécois Les Nôtres de Jeanne Leblanc et Mont Foster de Louis Godbout. La sortie vidéo de L’Acrobate de Rodrigue Jean a quant à elle été devancée.

Des films français qui devaient prendre l’affiche dans les prochains mois ont eux aussi été mis en ligne. Il s’agit de L’adieu à la nuit (André Téchiné) et de Convoi Exceptionnel (Bertrand Blier). Les comédies Rebelles (Allan Mauduit) et Qui m’aime me suive (José Alcala) sortiront en ligne dès vendredi. La location en coûte 6,99$ sur la chaîne Vimeo d’Axia Films.

Plusieurs distributeurs ont bonifié leur offre de cinéma en ligne. Ainsi, les films du 3 mars proposent plus de 150 œuvres gratuitement au F3m.ca jusqu’au 31 mars. On y trouve entre autres les documentaires Ensemble, Primas et Territoire Ishkueu Territoire Femme.

De l’autre côté de la frontière, les films The Invisible Man, Bloodshot, The Hunt et Emma, qui venaient de sortir en salles, sont maintenant offerts en vidéo sur demande. Trolls World Tour, qui devait prendre l’affiche le 10 avril, sortira lui aussi directement en ligne à la même date.

Musique de chambre (et de salon)

Notre nouveau héros, Horacio Arruda, l’a dit, «la musique est essentielle à la vie».

Les musiciens s’en donnent à cœur joie durant la pandémie et les initiatives spontanées pullulent sur le web. Un IPhone et une guitare, c’est souvent tout ce que ça prend pour passer un bon moment.

La Fabrique culturelle a lancé le bal avec ses Sessions de salon, qui sont présentées tous les jours à 17h. KNLO, Matt Holubowski, Anachnid, Maude Audet et Mon doux saigneur sont notamment au programme dans les prochains jours.

L’ADISQ a également lancé la campagne #Ensemblecheznous, qui propose des listes de lecture pour passer à travers la crise, en plus de suggérer chaque jour une chanson de circonstances écrite par un artiste québécois, comme la très appropriée Positif de Fouki.

Devant l’annulation des spectacles et des tournées, le Centre national des arts d’Ottawa a pris le relais avec l’initiative #CanadaEnPrestation, qui offre aux artistes un cachet de 1000$ pour une prestation diffusée sur la page Facebook du CNA.

Ce sont jusqu’à sept concerts par jour qui sont diffusés, tant en anglais qu’en français. Safia Nolin et Alfa Rococo se sont notamment prêtés à l’exercice.

Pour ceux qui s’ennuient des prouesses de maestro Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal met en ligne des captations de ses concerts, les lundis, mercredis et vendredis.

L’Orchestre métropolitain n’est pas en reste avec sa série L’OM à la maison, mise à jour chaque vendredi. On peut y trouver des concerts dirigés par Yannick Nézet-Séguin, ainsi que le documentaire Ensemble, qui retrace la première tournée européenne de l’orchestre.

Place au théâtre

La COVID-19 permettra-t-il la renaissance du radio-théâtre?

Tout a commencé avec la diffusion jeudi dernier sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première de Mademoiselle Julie.

Annulée avant même sa première au Théâtre du Rideau Vert, la pièce d’August Strindberg mise en scène par Serge Denoncourt a finalement pu être présentée en direct sur les ondes publiques, avec beaucoup de succès.

Devant la réaction favorable du public, Radio-Canada a décidé de récidiver ce jeudi 20h, avec la présentation d’Encore une fois, si vous permettez, mettant en vedette Guylaine Tremblay.

Les contenus sont également disponibles sur l’application Radio-Canada OHdio.

Une nouvelle tradition est-elle en train de naître? On espère que oui!

Pour ceux à qui la scène manque, le théâtre Espace Libre offre sur sa page Facebook des captations intégrales de quelques-uns de ses spectacles.

Mieux vaut en rire

En temps de crise, il faut rire et les humoristes québécois l’ont bien compris.

En direct de sa salle de bain fleurie, Louis-José Houde offre régulièrement sur sa page Facebook des capsules «Confinement confidence» dans lesquels il partage des trucs pour passer le temps, des suggestions de lecture et des découvertes faites lors de son grand ménage.

Et rappelons-nous aussi que LJH fait partie des quatre humoristes québécois dont les spectacles sont disponibles sur Netflix avec Katherine Levac, François Bellefeuille et Adib Alkhalidey

Sur le point d’amorcer la tournée de son premier spectacle solo, Arnaud Soly se rabat sur sa spécialité pour divertir: les mèmes et les vidéos niaiseuses.  Il a également propulsé sur Instagram son personnage de Brian, l’infirmier du 811 un peu dépassé par les événements.

Laurent Paquin partage des contenus de ses anciens spectacles, en plus d’avoir composé le premier hit musical de L’Amour au temps du coronavirus, enregistré en duo avec Marie-Élaine Thibert.

De son côté, Mike Ward continue de présenter son populaire balado Mike Ward sous écoute, mais il a également annoncé qu’il allait offrir une aide financière à ses collègues du milieu de l’humour touchés par les conséquences de la pandémie de coronavirus.

L’humoriste offrira chaque semaine une bourse d’environ 1000$ tirée des revenus publicitaires de son balado.

Articles similaires