Culture
10:01 24 avril 2020 | mise à jour le: 25 juin 2020 à 15:01 temps de lecture: 5 minutes

7e Ciel: on craque pour «Le père de Nafi», «Off the Cuff»…

7e Ciel: on craque pour «Le père de Nafi», «Off the Cuff»…
Photo: Collaboration spécialePrimé à Locarno et à Namur, «Le père de Nafi» est offert gratuitement sur la plateforme TV5Unis jusqu’à vendredi dans le cadre de Vues d’Afrique.

Les journalistes de Métro vous présentent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont Le père de Nafi, The last dance et Off the cuff.

Le père de Nafi

On a rarement l’occasion de voir des films africains. Heureusement, Vues d’Afrique remédie à la situation en tenant son festival en ligne, pandémie oblige. Ce premier long métrage de Mamadou Dia nous ouvre les portes d’un village sénégalais bousculé par la montée du terrorisme. Tout comme la situation qu’il dépeint, le scénario est très complexe. La prémisse est intime: deux hommes sont en conflit au sujet du mariage annoncé de leurs enfants. Mais l’époustouflante escalade de tension qui en découle est politique et sociale. À commencer par l’union des deux jeunes, d’abord nourrie par leur désir d’émancipation: elle souhaite étudier les neurosciences, il rêve de devenir danseur. Maladie, pauvreté et élections municipales s’immiscent dans ce choc des valeurs qui touche toute la communauté. Pour les enjeux incontournables dont il traite, de même que pour ses images sublimes et ses interprétations émouvantes, Le père de Nafi vaut assurément le détour.
Marie-Lise Rousseau

The Last Dance

Comme tous les amateurs de sports, les fanatiques de basketball sont en sevrage des éliminatoires de la NBA par les temps qui courent. Pour apaiser leur manque, on leur suggère fortement de visionner au plus vite l’excellente série de Netflix The Last Dance, qui retrace la saison 1997-98 des Bulls de Chicago. Bâtie à partir d’images filmées de l’intérieur et jamais montrées auparavant, on y suit le parcours plein de rebondissements de cette formidable équipe bâtie autour de personnalités hors du commun comme le flamboyant Dennis Rodman, l’impassible Scottie Pippen et l’immortel Michael Jordan. Nouveaux épisodes les lundis
Benoit Valois-Nadeau

In the Mood for Love

Hong Kong, 1962. Deux couples emménagent dans un immeuble communautaire. Avec un mari et une femme souvent absents, les voisins de palier, Mme Chan et M. Chow, font connaissance et passent de longs moments ensemble, jusqu’à découvrir une douloureuse vérité. Le cinéaste Wong Kar-wai filme avec délicatesse et mélancolie la naissance d’un amour chaste, étouffé, dissimulé, dont personne ne prendra jamais le risque. Un classique du 7e art à l’esthétique sublime, dont les ralentis et les costumes sont entrés dans la postérité. Sur Kanopy et The Criterion Channel
Amélie Revert

Off the Cuff, de Lenoire

Non Lenoire n’est pas un groupe hommage à Hubert Lenoir, mais bien un trio (deux gars + une fille) qui faire paraître aujourd’hui son premier album complet. Le parallèle entre les deux entités n’est pas vain puisque, tout comme le créateur de Darlène, Lenoire pige abondamment dans les influences R&B, blues et pop pour bâtir son identité. Adoptant une esthétique vintage assumée et résolument rock, le groupe montréalais offre une première galette réussie, impressionnante de maturité.
Benoit Valois-Nadeau

Animal Crossing New Horizons

Comme bien des gens, nous sommes tombés en amour avec ce petit jeu pour Nintendo Switch sorti le 20 mars dernier. Explorez votre nouvelle île déserte, invitez de petits animaux mignons à devenir vos voisins, plantez des fleurs ou décorez votre maison, bref, avancez à votre rythme et faites ce qui vous plait. Ce jeu a la particularité d’être calme et routinier, en plein ce dont on a besoin en ce moment!
Josie Desmarais

L’heure de radio McGarrigle

À l’exception de la chanson Complainte pour Ste Catherine, on connaissait malheureusement trop peu l’œuvre des sœurs Kate et Anna McGarrigle, respectivement mère et tante de Rufus et Martha Wainwright. Pourtant, les deux sœurs aux voix harmonieuses et cristallines ont marqué la musique folk. En quatre épisodes, ce balado animé et réalisé par Julien Morissette retrace leur fascinant parcours, depuis leur enfance à Saint-Sauveur jusqu’aux derniers jours de Kate, décédée en 2010 (le témoignage de Martha à ce sujet est chavirant). Cette page d’histoire artistique est ponctuée d’agréables pauses musicales où divers artistes, dont Les Sœurs Boulay et Tire le Coyote, revisitent le riche répertoire du duo. Produit par La Fabrique culturelle
Marie-Lise Rousseau

Comment devenir une personne parfaite

Depuis le confinement, la pression de performance est à son paroxysme. À croire que pour s’accomplir pleinement, il faudrait cuire son pain maison, apprendre une nouvelle langue, tricoter et s’entraîner, le tout en prenant soin de ses proches et en travaillant à temps plein. Tant pis pour ceux qui se sentent paralysés par l’angoisse que peut générer une pandémie mondiale. La série documentaire de Rose-Aimée Automne T. Morin tombe drôlement à point: la journaliste et animatrice s’est donnée trois mois pour devenir parfaite. Ses apprentissages sont aussi éclairants que divertissants. Sur l’Extra de Ici Tou.tv
Marie-Lise Rousseau


Et on se désole pour
Les artistes qui relayent de la désinformation

Les fausses nouvelles et les théories du complot pullulent sur le web depuis le début de la pandémie. Elles sont encore plus dommageables lorsqu’elles sont relayées par des personnalités connues, qui touchent un vaste public. Au Québec, la comédienne Lucie Laurier incarne tristement cette tendance dangereuse. S’il vous faut suivre un seul de ses conseils, c’est celui-ci: « Ne m’écoutez pas. Arrêtez d’écouter les vedettes d’ailleurs. »
Marie-Lise Rousseau

This slideshow requires JavaScript.

Articles similaires