Culture
23:46 14 mars 2021 | mise à jour le: 15 mars 2021 à 12:52 temps de lecture: 4 minutes

Deux Grammy pour Kaytranada, Beyoncé dans la légende

Deux Grammy pour Kaytranada, Beyoncé dans la légende
Photo: Lisa Lake/Getty ImagesKaytranada en 2019

C’est un doublé pour le Québécois Kaytranada, qui a remporté deux prix Grammy dimanche. Il repart en effet avec les trophées du Meilleur album de musique électronique/dance et celui du Meilleur enregistrement électronique/dance.

Son disque Bubba, sorti en 2019, était notamment en compétition avec Energy de Disclosure et Good Faith de Madeon. Kaytranada devient ainsi le premier artiste noir à se voir décerner le Grammy du Meilleur album de musique électronique/dance.

Louis Kevin Celestin, de son vrai nom, a aussi été récompensé pour son titre 10 % en collaboration avec Kali Uchis.

Ébahi par cette reconnaissance de l’industrie musicale américaine, celui-ci était visiblement fier de pouvoir amener des Grammy à Montréal.

Kaytranada, Beyoncé et les autres aux Grammy

Kaytranada figurait également dans la catégorie Révélation de l’année, mais la distinction a été attribuée à la rappeuse Megan Thee Stallion par Lizzo. Huit artistes concouraient pour ce prix, dont Phoebe Bridgers et Noah Cyrus (soeur de Miley, NDLR).

Il s’agit des premiers prix Grammy pour le Montréalais, qui est par ailleurs nommé deux fois aux prochains Juno. Rappelons que le musicien, DJ et producteur avait remporté le prix Polaris en 2016 avec 99.9%.

Kaytranada n’est toutefois pas le seul à avoir reçu plusieurs Grammy dimanche. Megan Thee Stallion a aussi eu le prix de la Meilleure performance rap avec Beyoncé pour Savage.

Cette dernière a marqué l’histoire en devenant l’artiste féminine la plus récompensée de tous les temps aux Grammy avec une distinction pour Black Parade. Beyoncé compte désormais 28 trophées a son actif. Le précédent record était détenu par Alison Krauss (27).

Fiona Apple s’est aussi démarquée grâce à Shameika, désignée comme la Meilleure performance rock et Fetch The Bolt Cutters qui devient le Meilleur album alternatif.

L’album de l’année a été remis à Folklore de TaylorsSwift.

Le Meilleur enregistrement de l’année, annoncé par le Beatles Ringo Starr, est revenu à Billie Eilish pour Everything I Wanted. Dans son discours de remerciement, elle a longuement salué Megan Thee Stallion pour son année hors du commun.

La cérémonie marquée par 2020

Présentée par l’humoriste et animateur Trevor Noah, la cérémonie des 63e Grammy a eu lieu en plein air devant un public masqué et réduit comme une peau de chagrin. Les performances live se sont quant à elles déroulées dans la sobriété en studio, sans spectateurs.

On retient les prestations des nombreuses femmes qui ont investi la scène, comme Billie Eilish, Haim, Dua Lipa, Doja Cat ou encore l’impressionnante Cardi B. Harry Styles a aussi fait sensation aux Grammy avec la Meilleure performance pop en solo, Watermelon Sugar. 

Plusieurs musiciens ont profité de leur tribune pour évoquer la résurgence du mouvement Black Lives Matter à l’été 2020. H.E.R., primée pour I can’t breathe (Chanson de l’année), s’est dit reconnaissante d’être «une voix du changement». C’est aussi le cas de Lil Baby avec sa puissante interprétation de The Bigger Picture.

Recevant un Grammy de plus, Beyoncé a pour sa part souligné une «période difficile» et honoré «les reines et les rois noirs qui continuent de [l]’inspirer».

Enfin, pendant la soirée, Trevor Noah n’a pas manqué de rendre hommage aux travailleurs de la musique et ceux qualifiés d’essentiels à travers le monde, sévèrement touchés par la pandémie.

Sophie, Ennio Morriconne, Chik Corea, Florian Scnheider (Kraftwek), MF DOOM, Eddie Van Halen ou encore Bonnie Pointer des Pointer Sisters… Les Grammy ont salué la mémoire des disparus de l’année avec des performances inédites Lionel Richie, Bruno Mars et Anderson Paak, entre autres.

Articles similaires