Culture

Les choix de Métro: Af-flux, «BECAUSE IT FEELS GOOD», «Les morts» et d’autres

Photo: Gracieuseté Amartey Golding

Les journalistes de Métro vous livrent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont l’exposition Af-flux – Biennale transnationale noire, l’album BECAUSE IT FEELS GOOD de KALLITECHNIS, la pièce Les morts et d’autres.

Af-flux – Biennale transnationale noire

Forts de leurs multiples expériences identitaires, les artistes afrodescendants portent un bagage riche. Pas surprenant ainsi que les œuvres présentées dans le cadre de la toute première Biennale transnationale noire offrent des points de vue singuliers sur une panoplie d’enjeux. Réparties en trois expositions, les créations – peinture, photographie, réalité augmentée, installation, sculpture et vidéo – de 23 artistes nourrissent superbement le dialogue sur l’art contemporain. Coups de cœur pour les œuvres colorées et évocatrices de Shanequa Gay, Amartey Golding (notre photo) et Marielle Plaisir.
Jusqu’au 23 octobre à la galerie Art Mûr et jusqu’en décembre dans d’autres lieux montréalais
Marie-Lise Rousseau

BECAUSE IT FEELS GOOD de KALLITECHNIS

La prolifique Montréalaise sortait il y a tout juste une semaine un nouvel EP aux multiples collaborations et, soulignons-le, extrêmement bien produit. Avec sa voix soul et suave, KALLITECHNIS nous offre un R’n’B gorgé de soleil, qui s’écoute autant pour danser que pour accompagner nos road trip au crépuscule. L’ensemble de six titres nous plonge ainsi dans un état de détente et de jovialité contagieux. Mention spéciale pour les enivrants SELFISH, DINNER WITH A GEMINI et MY WORLD.
Sur les plateformes d’écoute
Amélie Revert

Les morts

Après avoir fait jouer au théâtre des animaux et des bébés, le NTE relève une autre mission a priori impossible: mettre en scène des morts. Le protagoniste de ce solo se retrouve dans la chambre de son enfance. À travers divers objets en apparence anodins – un luminaire, des livres, une guitare –, les souvenirs fusent et, avec eux, la parole des fantômes de son passé se libère. Pièce courte, mais dense, Les morts se démarque par la mise en scène hyper-ingénieuse de Daniel Brière et le jeu formidable de son auteur et interprète, Alexis Martin.
Jusqu’au 6 novembre au théâtre Espace Libre
Marie-Lise Rousseau

Impossible à aimer de Cœur de Pirate

Sa voix maintenant retrouvée, Cœur de Pirate retourne à ses amours chantées, littéralement. Pour ce nouvel album, Béatrice Martin continue de distiller ses ballades touchantes, comme Tu ne seras jamais là réalisée avec Alexandra Stréliski. Mais ces chansons se veulent résolument plus dansantes sur ce nouvel opus, avec des titres aux sonorités disco dont l’entraînant Crépuscule ou encore le jubilatoire Tu peux crever là-basImpossible à aimer cet album? Pas si sûr.
Sur les plateformes d’écoute
Martin Nolibé

Doute raisonnable

Alice Martin Sommer, spécialiste des déviances sexuelles, est la nouvelle recrue d’une escouade presque 100% féminine, chargée de résoudre à sa manière des crimes sexuels. Portée à l’écran par le duo de choc Julie Perreault et Marc-André Grondin, cette nouvelle série nous abreuve d’enquêtes intimes et donc forcément difficiles. Plus qu’un énième thriller policier, Doute raisonnable joue avec nos nerfs et nos déductions, et nous fait naviguer en eaux troubles jusqu’aux conclusions des enquêtes, qui ne nous laissent pas de marbre.  
Sur ICI Tou.tv Extra
Martin Nolibé

No Toning Down de Gayance

Après un premier extrait cet été, Kinda Strange (avec Kayta), Gayance présente son premier EP en tant que productrice et autrice-compositrice. On y retrouve des influences sonores riches et intimes aux confluents de Montréal, de l’Europe et du Brésil, trois endroits qui sont lui sont chers. Meu Sol, avec Maleika Tidjani et Dapapa, convoque la solidarité entre femmes et la bossa-nova, tandis que All My Friends Are Triggered, au rythme très UK garage, est dédié à ses amis. Bref, un début prometteur!
Sur les plateformes d’écoute
Amélie Revert

Jokes, Chapeau, Maman, Magie, Piano

Pierre-Yves Roy-Desmarais a le vent dans les voiles depuis quelques années. Ce succès s’est accéléré durant la pandémie grâce aux chansons hilarantes qu’il a diffusées sur le Web et qui ont su égayer notre confinement. Si vous le trouvez drôle sur votre écran, attendez de le voir en vrai! Dans ce premier spectacle solo, on rit aux éclats sans arrêt au contact de son humour énergique et jubilatoire qui nous surprend à chaque détour.
En tournée partout au Québec
Jules Couturier

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet