Soutenez

Complètement sous le charme de «Complètement lycée»

Rosalie Vaillancourt et Patrick Emmanuel Abellard dans une scène de «Complètement lycée» Photo: Noovo

Si vous avez grandi en regardant Degrassi: la nouvelle génération et Les frères Scott doublés en français, il y a fort à parier que vous adorerez la websérie québécoise Complètement lycée, qui se moque avec une grande dose d’humour et une touche de nostalgie de ces séries pour ados du tournant des années 2000.

Afin de recréer fidèlement l’esprit des émissions doublées de notre jeunesse, les huit épisodes de Complètement lycée ont d’abord été tournés en anglais pour ensuite être doublés en français dit «international».

Ce qui fait qu’on y entend des «mec», «frangin», «purée», «meuf», «saloperie» ainsi que des expressions complètement loufoques, comme «qu’on me folichonne le trombone». (On vous laisse deviner ce que ça veut dire.)

L’éclair de génie revient aux humoristes Rosalie Vaillancourt et Pierre-Yves Roy-Desmarais, qui interprètent respectivement Allie et Brian (prononcé Brayan).

La première est la petite nouvelle du lycée de New Garden East Valley en banlieue de Chicago. Le deuxième est le quart-arrière de l’équipe de football, donc le garçon le plus populaire de l’établissement scolaire.

Gravitent autour d’eux plusieurs archétypes des séries pour adolescents: Ashley (Katherine Levac), petite amie de Brian et star de l’école, Keith (Patrick Emmanuel Abellard), le meilleur ami à l’homosexualité refoulée, Will (Vincent Kim), l’artiste incompris, et Ryder (Antoine Pilon), le dur à cuire.

Une parodie fidèle et hilarante

En jouant brillamment avec les codes des séries jeunesse d’il y a 20 ans, le réalisateur Alec Pronovost et l’équipe de scénaristes ont créé une parodie hilarante qui éveille en nous les souvenirs des meilleurs épisodes de Gossip Girl et de Degrassi: la nouvelle génération, du temps où Drake se faisait appeler Aubrey Graham.

Même que pour situer la websérie dans le temps, Complètement lycée s’ouvre sur une fausse citation de Georges W. Bush. Oui, nous sommes bel et bien en 2001.

Complètement lycée est aux drames pour adolescents américains ce que Le cœur a ses raisons est aux romans-savons.

Alec Pronovost dit avoir filmé ce pastiche avec beaucoup d’amour, et ça se voit dans le résultat final. Il tourne merveilleusement en dérision les intrigues qui ont marqué les doublages de notre adolescence.

Compétition pour la présidence du lycée, triangles amoureux, rivalités féminines, trafic de drogue, pression de performance sportive et désir d’être populaire animent les différents personnages de la websérie.

Si Complètement lycée est une telle réussite, c’est aussi grâce au jeu impeccable des acteurs. Tous exagèrent avec justesse les travers de leurs personnages.

Beaucoup de soin a par ailleurs été porté aux détails. Ça va du générique d’ouverture – une chanson pop-folk féminine en anglais – aux dessins sur les casiers et aux affiches qui tapissent les murs du lycée.

Sans oublier le plus important: l’humour absurde et immature de la série suscite plusieurs éclats de rire sonores. Bref, on est complètement sous le charme de Complètement lycée.


Complètement lycée

En ligne sur noovo.ca

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.