Culture

Langues autochtones: conflit entre Samian et un festival de musique

Samian Ishkodè
Samian Photo: Courtoisie

Le rappeur d’origine algonquine Samian reproche au Festival international de la chanson de Granby (FICG) de lui interdire de chanter dans sa langue. Selon lui, sa participation au festival a été annulée parce que son spectacle ne respecte pas un quota de chansons en français.

Dans une publication Facebook lundi, Samian raconte avoir expliqué à l’équipe du festival que son plus récent album, Nikamo, est entièrement chanté en anishinabemowin, la langue de ses ancêtres.

Est-ce qu’encore, en 2022, les langues autochtones doivent être considérées comme des langues étrangères? Ces langues ancestrales d’ici n’ont rien de menaçant pour le français!

Samian

Samian dénonçait par le fait même l’ignorance des organisateurs. «Faites vos devoirs: connaissez qui vous choisissez d’inviter dans vos événements», écrit-il. Selon lui, cette interdiction de livrer un spectacle en anishinabemowin démontre une «mentalité coloniale».

L’organisation du festival a fait savoir mardi que l’artiste était bel et bien invité à monter sur scène lors de l’événement et lui a présenté des excuses. Elle apporte cependant une nuance: il ne pourra pas chanter qu’en anishinabemowin.

«Sachant qu’il y a dans son répertoire des titres en français et des titres dans sa langue première, nous avons indiqué à son représentant notre ouverture pour qu’il puisse interpréter des chansons dans ses deux langues en tenant cependant compte de la mission première du festival qui est promouvoir la chanson francophone», indique-t-elle par voie de communiqué.

La sortie publique du rappeur est appuyée par l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL). Son chef, Ghislain Picard, dénonce l’«idéologie coloniale» du festival.

Au moment d’écrire ces lignes, les représentants de Samian n’avaient pas donné suite aux excuses et explications du Festival international de la chanson de Granby.

Avec Philippe Lépine

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet