Culture

Montréal Complètement Cirque: ensemble, c’est tout

Photo: Sophie Colleu

Wilmer Marquez et Edward Aleman, duo d’acrobates colombiens de la compagnie El Nucleo, seront à Montréal complètement cirque deux fois plutôt qu’une: avec leur création Quien Soy? et à titre d’interprètes dans Warm.

De leur propre aveu, rien ne destinait Wilmer Marquez et Edward Aleman à se rendre là où ils sont aujourd’hui. «Quand on a commencé à Bogota, quand on avait 15, 16 ans, on se réunissait avec quelques autres jeunes plutôt que de traîner dans la rue, on se rassemblait dans une salle pour faire de la danse, de la capoeira, de la gymnastique», raconte Wilmer Marquez, joint en Colombie. Résultat: voilà 17 ans que Marquez et Aleman travaillent ensemble, et après 8 ans de cirque en Colombie – durant lesquels ils ont pris part à la création de La Gata Cirko, première compagnie de cirque contemporain du pays –, ils sont partis en France pour faire l’école de cirque et ont intégré là-bas la compagnie de David Bobée, metteur en scène de Warm.

«Tout ça, c’était super, mais il y a deux ou trois ans, on s’est dit que le moment était venu de créer quelque chose à nous, explique Marquez. On était prêts, assez en confiance pour se lancer dans cette expérience.» De là est né Quien Soy?, l’un des deux spectacles, avec Warm, dans lesquels on pourra voir les deux acrobates au cours de la 6e édition de Montréal complètement cirque.

Deux spectacles fort différents, soutient le porteur du duo. «Quien Soy?, c’est un spectacle tout public, une histoire pleine de messages et d’images qui peuvent parler à tous les publics, parce que nous y sommes comme deux enfants qui jouent à créer une ville, un monde.»

L’ambiance ne sera pas la même avec Warm, un spectacle où les deux acrobates sont soumis à la chaleur écrasante de la salle, alors qu’une femme (Séverine Ragaigne) déclame un texte contemporain de Ronan Chéneau. «Ça parle de sexe, d’homosexualité, de masturbation féminine – mais c’est plus poétique que choquant, souligne Marquez. Le texte et les acrobaties ne sont pas complètement synchronisés, parce qu’on ne veut pas que les mots guident le corps, ni l’inverse. Avec la chaleur, la lumière et les sons de basse, ça donne une ambiance de rêve, loin de la réalité, un peu étrange. Et ce qui est chouette, c’est qu’on sort de notre confort, de notre histoire, en interprétant des personnages.»

«Quien Soy? est un spectacle qui vient de notre cœur, dont on avait envie depuis très longtemps. On n’essaie pas vraiment de répondre à la question “Qui suis-je?”, mais plutôt de donner notre avis sur ce que nous sommes par rapport aux autres – par rapport à mes parents, à mes amis, à mon voltigeur, à ma solitude.» – Wilmer Marquez, qui a créé la compagnie El Nucleo avec Edward Aleman

Jouer des rôles n’est pas le seul aspect de Warm qui fasse sortir les comparses de leur zone de confort: «Avec ce spectacle, on se met à l’épreuve, on joue avec des éléments qui ne vont pas avec le main à main – la lumière, la chaleur, des choses qu’on essaie normalement d’éviter alors que là, on les cherche.»

Mais n’est-ce pas le propre des artistes de cirque que d’aller au-delà des limites? «Certainement, surtout que depuis le début, on a toujours été un duo un peu bizarre, fait remarquer le Colombien. Je mesure 1,73 m et je suis le porteur; Edward, mon voltigeur, mesure 1,75m, et on n’a que 10 kilos de différence, alors que d’habitude, le porteur est le plus grand et les deux acrobates pèsent 20 ou 30 kilos de différence. De plus, je me suis déjà blessé deux fois. Mais tout ça, les blessures, la taille, on s’en est servi pour avancer, comme des contraintes qui nous aident plutôt que de nous nuire. Depuis toujours, on cherche des façons de gérer nos corps, et Warm, ça s’inscrit exactement là-dedans.»

Warm
À l’Espace Go du 4 au 7 juillet

Quien Soy
Au Théâtre Outremont du 9 au 12 juillet

Articles récents du même sujet