Arts et spectacles

Une nouvelle exposition immersive sur Van Gogh conçue à Montréal

L'exposition «VAN GOGH-Distorsion» sera présentée dès le 28 avril au Palais des congrès. Photo: Gracieuseté/OASIS Immersion

Van Gogh – Distorsion, une toute nouvelle exposition immersive portant sur le célèbre peintre et entièrement conçue à Montréal, débute jeudi à l’espace OASIS du Palais des congrès, la plus importante destination immersive permanente au Canada. 

À travers trois galeries immersives avec des projections 360 degrés – murs et planchers –, équipées de 105 projecteurs laser et de 119 haut-parleurs avec système audio ambiophonique, les néophytes pourront découvrir l’œuvre magistrale de Vincent Van Gogh, tandis que les plus connaissant.e.s auront l’occasion de s’y replonger sous un angle jamais exploré.

En effet, ce parcours d’une durée approximative de 75 minutes se démarque de ce qui a été fait jusqu’à présent au sujet de l’artiste naturaliste, inspiré par l’impressionnisme et le pointillisme. «On propose un regard complètement renouvelé et actualisé, adapté aux meilleures pratiques de l’immersion», affirme la productrice aux événements et expériences chez OASIS Immersion, Julie Castonguay. 

Trois salles, trois ambiances

La toute première salle de Van Gogh – Distorsion focalise sur les débuts du peintre et le côté moins connu de l’artiste, alors que sont projetés certains de ses dessins et premières esquisses en noir et blanc. 

Pour amener une «nouvelle perspective», l’équipe a notamment lu des lettres que Vincent Van Gogh échangeait avec son frère Théo. «On a commencé à entrer dans sa tête, dans sa vision de lui-même, dans son humanité», explique le directeur de création exécutif, Mathieu St-Arnaud.

S’il était un artiste multimédia pouvant utiliser tous les outils technologiques d’aujourd’hui, qu’est-ce que Vincent Van Gogh pourrait créer? C’est la question que l’équipe de conception s’est posée pour créer la deuxième partie du parcours, dans laquelle la couleur fait son entrée. Il en ressort une «interprétation des aspects formels particuliers à Vincent Van Gogh, souligne le directeur de création et concepteur d’expérience de Normal Studio, Félix Fradet-Faguy. On travaille avec la turbulence, avec des effets de particules de points et de lignes.»

Finalement, l’ultime galerie de l’exposition, mais non la moindre, est une incursion profonde dans l’évolution du style de Van Gogh. Dans cette troisième salle interactive, les visiteur.euse.s sont plongé.e.s dans les tableaux du peintre. On les invite à s’asseoir pour les contempler ou encore à se promener pour interagir avec les œuvres. 

Les expériences immersives se font de plus en plus populaires à travers le monde. Grâce au génie créatif québécois, Montréal ne fait pas exception et offre une rencontre unique avec Van Gogh et son œuvre.

Van Gogh – Distorsion est présentée jusqu’en septembre à l’espace OASIS immersion du Palais des congrès. Les billets sont en vente dès maintenant au coût de 32,19 $ pour les adultes. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet