Soutenez

Un Montréalais nommé aux Oscars

Brendan Fraser dans «The Whale». Photo: Gracieuseté, Entract Films

Les nominations pour la prochaine cérémonie des Oscars sont tombées. Un Montréalais se trouve en lice dans la catégorie maquillage et coiffure pour son travail sur le film The Whale.

Adrien Morot est en effet nommé avec ses collègues Judy Chin et Anne-Marie Bradley pour son travail sur The Whale, qui raconte l’histoire d’un enseignant de littérature souffrant d’obésité morbide qui tente, dans ses derniers jours, de reconnecter avec sa fille adolescente.

Pour interpréter ce personnage de 600 livres, le comédien Brendan Fraser, nommé aux Oscars pour son interprétation, a dû recourir à des prothèses transformant son physique. Adrien Morot était responsable de maquiller ces prothèses pour un résultat fort impressionnant. Elles ont toutefois suscité la controverse, certaines personnes ayant reproché au réalisateur Darren Aronofsky de ne pas avoir embauché un acteur réellement gros pour le rôle.

Il s’agit d’une deuxième nomination aux Oscars pour l’ancien élève de l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie, à Outremont, Adrien Morot, qui a été cité également en 2011 pour son travail sur le film Barney’s Version. L’artiste a de nombreuses, voire prestigieuses, réalisations à son actif, ayant travaillé sur des films québécois comme C.R.A.Z.Y. et Bon Cop Bad Cop ainsi que sur des mégaproductions américaines comme The Revenant et X-Men: Days of Future Past.

Nomination d’un court métrage de l’ONF

Adrien Morot ne sera pas le seul Canadien au Théâtre Dolby à Los Angeles le 12 mars prochain. Les Albertaines Amanda Forbis et Wendy Tilby y seront également, puisque leur film The Flying Sailor (Le matelot volant), produit par l’Office national du film du Canada (ONF), obtient une nomination dans la catégorie meilleur court métrage d’animation.

Il s’agit de leur troisième présence aux Oscars après les nominations de leurs précédents courts métrages d’animation, When the Day Breaks en 1999 et Une vie sauvage en 2011.

Le matelot volant est la 77e production de l’ONF nommée aux Oscars. Le court métrage est inspiré de l’histoire vraie d’un homme propulsé dans les airs sur deux kilomètres à cause d’une explosion due à la collision entre deux navires dans le port de Halifax, en 1917. Il s’agit de la plus puissante explosion accidentelle non nucléaire que le monde ait connue.

Autrement, c’est le surprenant film américain Everything Everywhere All at Once qui mène la course aux Oscars avec 11 nominations. Il est suivi par la tragicomédie irlandaise The Banshees of Inisherin et le drame de guerre allemand À l’Ouest, rien de nouveau, avec neuf nominations chacun.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.