Formation et emplois

Engagés et transformés

Katimavik, la plus importante organisation nationale de service volontaire au Canada, lançait la semaine dernière sa nouvelle campagne, Dégage, qui encourage les jeunes à joindre une organisation qui a eu une influence positive sur des milliers de collectivités et qui a changé la vie de millions de personnes.

Plus spécifiquement, cette campagne s’adresse aux jeu­nes Canadiens et vise à inciter à aider des organismes communautaires tout en s’épanouissant.

Dégage comprendra une vaste campagne dans les médias sociaux, notamment grâce à un nouveau site web, www.gokatimavik.com. Tous les conseillers en orientation des écoles secondaires et collèges du pays recevront une trousse de promotion de l’organisation et des conseils sur la façon d’inciter les élèves à «dégager».

Se serrer les coudes

«C’est le moment ou jamais d’investir dans les services nationaux pour la jeunesse, a affirmé par communiqué Jean-Guy Bigeau, directeur général de Katimavik. En tirant parti des avantages qu’offre l’engagement volon­taire de jeunes Canadiens, nous pouvons aider les collectivités et tout le pays à traverser cette grave récession.»

Les retombées du travail des volontaires de Kati­mavik au pays ne peuvent être sous-estimées, a pour sa part souligné Roger Verville, partenaire de Katimavik à Drummond­ville. «Ensemble, ils ont contribué à la création d’un tissu social solide, de St. John’s à Victoria, en passant par Iqaluit.»

«C’était fantastique de voir les résultats tangibles de mon travail», a évoqué Gregory Rooke, ancien participant à Katimavik, de Sas­katoon, en Saskat­chewan.

Articles récents du même sujet