Inspiration

Ça se recycle, mais pas dans le bac!

Vous pouvez recycler beaucoup plus de choses que vous le pensez.
Vous pouvez recycler beaucoup plus de choses que vous le pensez. Photo: Phoenixns/iStock

Qu’on vous voie disposer de n’importe quel bidule dans le bac bleu (il est vert à Montréal!) en ayant la pensée magique qu’il sera automatiquement recyclé! Les centres de tri débordent déjà. Voici quelques objets interdits dans la récup, mais qui se recyclent bel et bien avec un peu de volonté. 

Produits de beauté 

Nos flacons sont souvent composés de plusieurs matériaux qui ne sont pas séparés au centre de tri. Pour s’assurer que le tout soit recyclé adéquatement, on dépose pots et tubes de crème, rouge à lèvres ou shampoings, bâtons de déodorant, bouchons et pompes, et même les contenants en verre – toutes marques confondues – dans les boutiques L’Occitane en Provence ou Holt Renfrew Ogilvy, qui ont développé un partenariat avec l’organisme TerraCycle.  

Lunettes

Vos barniques ont fait leur temps? Donnez-les à l’association Optométristes Sans Frontières, qui s’occupe de les redistribuer aux gens dans le besoin. 

Ampoules

Plusieurs types d’éclairage contiennent du mercure, un métal nocif. Au lieu de le laisser se répandre dans la nature, on apporte les ampoules qui en contiennent aux points de dépôt de RecycFluo, qu’on trouve notamment dans la plupart des RONA. 

Bouteilles de vin et bouchons de liège 

Pas question de jeter nos corps morts. Les bouteilles en vitre vont au recyclage (ou à la SAQ, qui vient de mettre en place un projet pilote de consigne de bouteilles), et les bouchons de liège naturel peuvent être déposés dans les boîtes ReCORK, une entreprise canadienne qui transforme les bouchons en chaussures, semelles et blocs de yoga, notamment. 

Les points de dépôt ReCORK sont dispersés partout au pays et ont permis le recyclage de plus de 110 millions de bouchons.

Filtres Brita

Boire de l’eau saine, c’est bien. Mais pour ne pas polluer les sites d’enfouissement avec nos filtres en plastique, TerraCycle propose un programme de recyclage par retour postal. (Inscription sur brita.ca)

Stylos

Tous les types de crayons usagés – des stylos aux marqueurs – sont recueillis dans quelque 300 succursales Bureau en Gros à travers le pays afin de leur donner une seconde vie. Depuis le début du partenariat de la chaîne avec TerraCycle, plus de deux millions d’instruments d’écriture ont été sauvés des sites d’enfouissement. 

Piles

Pour éviter que nos vieilles batteries s’empilent au dépotoir et libèrent des substances ultra-toxiques dans l’environnement, on les apporte à l’un des nombreux points de dépôt, dont ceux d’Appel à Recycler, le plus grand réseau de recyclage de piles au pays. 

Mégots

Pas moins de 4,5 billions de mégots sont jetés par année. Mais il est possible de les recycler grâce au programme UNSMOKE lancé par TerraCycle. Des cendriers métalliques sont mis à la disposition des entreprises, sinon on peut même envoyer ses mégots gratuitement par la poste. Inscription sur terracycle.com

Bon à savoir :

La plupart de ces objets peuvent aussi être déposés à l’écocentre le plus près de chez vous. Sinon, TerraCycle propose aussi des boîtes de récupération aux entreprises pour recycler à peu près tout, des pièces d’auto au papier bulle, en passant par les sachets de café et les fournitures de bureau.  

Articles récents du même sujet