Inspiration

Le bal de Bridgerton, une expérience immersive d’époque

Bal de Bridgerton
Photo: Gracieuseté, Fever

Si vous êtes tombé.e sous le charme de la série d’époque romantico-sexu Bridgerton sur Netflix, vous avez probablement entendu parler du Bal de la Reine: une expérience Bridgerton. Après Washington D.C., Los Angeles et Chicago, l’événement s’installe enfin à Montréal.

Décrit comme un «spectacle immersif», le bal de Bridgerton prend place à l’Arsenal art contemporain, complètement transformé pour l’occasion. Dans un décor bourré de fleurs et de lustres, les invité.e.s plongé.e.s à l’époque de la Régence anglaise peuvent se présenter à la reine en faisant la révérence avec l’espoir d’être nommé.e le diamant de la saison. Mais attention, vous serez soumis.e aux commérages de Lady Whistledown, qui passe des commentaires tout au long!

L’expérience est divisée en deux temps: les 45 premières minutes sont principalement destinées à des séances photos, tandis que la seconde partie, qui se déroule dans une autre salle, est consacrée à la portion danse et spectacle. Celui-ci comprend quelques acrobaties et un numéro de danse présentant une intrigue amoureuse digne de la plume de Julia Quinn, autrice des livres qui ont inspiré la série. Les prestations restent cependant assez courtes, si on prend en compte la durée de l’événement, soit 90 minutes tapantes.

À l’image de Bridgerton, le tout nous est proposé sous des airs bien connus, comme Bad Guy de Billie Eilish ou Another One Bites the Dust de Queen, repris par un quatuor à cordes, dont tous les membres arborent un look de dandy, perruque comprise. On casse cependant avec l’époque quand les invité.e.s sont convié.e.s à danser sur des chansons pop comme On the Floor ou encore Single Ladies (Put a Ring on It). Mais à voir l’enthousiasme dans la salle, peu de gens se formalisent de cet anachronisme!

Sur place, on découvre un public de 17 ans (l’âge minimum pour entrer) à 77 ans. La vaste majorité des gens embarque dans le thème en mettant des robes de soirée, quand ce n’est pas carrément un déguisement pour avoir l’air tout droit sorti.e du début du 19e siècle. On nous encourage d’ailleurs vivement à le faire pour profiter pleinement de l’expérience: prendre une photo devant la boutique de modiste en jeans et t-shirt, ça n’a pas le même effet!

Si les fans de la série ou de l’époque trouvent leur compte, le Bal de la Reine gagnerait à durer toute une soirée. On se sent précipité.e.s vers la sortie lorsque les lumières s’allument et qu’un message à l’interphone nous demande de quitter les lieux «immédiatement», puisqu’une autre représentation commence une demi-heure plus tard. Ça laisse un goût de fast food culturel pour terminer l’expérience. À l’extérieur, une horde de personnes avec un diadème posé sur la tête se répètent que «ç’a passé trop vite».

Le bal de Bridgerton se tient à Montréal du mercredi au dimanche, et ce, jusqu’en juillet. L’entrée se vend environ 50 $, ou 90 $ et plus pour la formule V.I.P., qui comprend un cocktail et l’accès à un espace pour mieux voir le spectacle à distance.

Pour obtenir une invitation de la reine (ça, ça veut dire s’acheter des billets), rendez-vous sur le site de l’événement.

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet