Inspiration
05:00 11 mai 2015 | mise à jour le: 11 mai 2015 à 05:01 Temps de lecture: 2 minutes

En vidéo: un soutien-gorge mis à l’épreuve

En vidéo: un soutien-gorge mis à l’épreuve

Pour durer dans le commerce de détail, il faut savoir s’ajuster. La Vie en Rose en connaît un rayon en matière d’ajustements… non seulement en boutique, quand vient le temps de conseiller une cliente, mais aussi dans les médias sociaux.

En voici un bel exemple. Mise en contexte: une vidéo promotionnelle de la chaîne de lingerie montréalaise mettant à l’épreuve un soutien-gorge sans bretelles est lancée dans les réseaux sociaux le 20 avril. Pour démontrer son efficacité, une mannequin filiforme court, danse et saute sans que ledit sous-vêtement ne bouge. Certaines clientes, sceptiques, doutent de sa capacité à soutenir un buste plus volumineux. Que fait-on? Tout juste deux semaines plus tard, la marque diffuse une nouvelle capsule mettant cette fois en vedette une mannequin à la poitrine beaucoup plus généreuse. «Un 38D pour être exacte», précise la conseillère, relations publiques, Émilie Gentès.

Dans ce dialogue avec des consommatrices critiques, La Vie en Rose a joué le jeu, en plus de promouvoir la diversité corporelle. Le hasard faisant bien les choses, la seconde vidéo a été publiée le 6 mai, Journée internationale sans diète.

Cela étant dit, vous vous posez sans doute une seule et unique question: le soutien-gorge passe-t-il le test? Pour l’avoir moi-même essayé, je peux confirmer qu’il n’est pas nécessaire de le remonter au moindre mouvement. Et les bonnets faits de mousse mémoire sont réellement confortables. Je ne le démontrerai pas en vidéo, mais vous pouvez toujours visionner celles que la marque a mises en ligne:    

Articles similaires