Inspiration
20:38 4 mai 2016 | mise à jour le: 4 mai 2016 à 20:38 Temps de lecture: 3 minutes

Créer des maillots de mère en fille

Créer des maillots de mère en fille
Photo: Collaboration spéciale

On parle souvent du manque de relève entrepreneuriale. Pour Mélissa Jones, la question ne s’est pas posée longtemps : une quinzaine d’années après avoir intégré l’entreprise de confection de maillots de bain fondée par sa mère Angela dans les années 1980, elle a pris du galon et se retrouve aujourd’hui à la tête des boutiques de la marque.

Angela Jones a d’abord créé sa marque pour répondre aux besoins des femmes «qui ne trouvaient pas de maillots ailleurs», se souvient l’entrepreneure et designer. Le premier atelier-boutique, situé à Québec, est vite devenu une destination de choix pour les professionnelles en quête d’un maillot sur mesure. Quelque 30 ans plus tard, le duo mère-fille vient d’accrocher son enseigne au centre Fairview Pointe-Claire, une deuxième adresse montréalaise après le Centre Rockland, alors qu’Angela Jones se retire progressivement.

Est-ce que ce changement de garde a une influence sur le style de la marque? «Ma mère et moi avons les mêmes goûts, souligne Mélissa Jones. Avec les années d’expérience, nous savons aussi très bien ce que nos clientes recherchent.»
Des défis de taille l’attendent cependant : la vente en ligne et le rythme de production accéléré auquel est soumise l’industrie. «Des nouveautés arrivent toutes les semaines en boutique», rappelle la jeune femme d’affaires, c’est un des grands avantages de la confection locale, qui permet aussi d’assurer le service sur mesure qui a fait la renommée de la griffe et de s’adapter rapidement à la demande. «Si une couleur est un succès, on peut s’adapter», continue-t-elle.

«Certains classiques reviennent chaque année, comme le noir et le mélange de noir et de blanc. Cette saison, les fleuris dans des couleurs printanières sont aussi très populaires, sans oublier la forte hausse de la demande pour des vêtements balnéaires.» –Mélissa Jones

Outre les maillots, Angela Jones propose de plus en plus de tenues balnéaires, des vêtements conçus pour la plage – souvent fabriqués de tissus infroissables pour se glisser aisément dans la valise –, mais qui peuvent aussi être portés en ville. Une tendance de plus en plus importante, les grands joueurs tels que Shan ou La vie en rose ayant aussi bonifié leur offre en ce sens. «La tendance est aux pièces polyvalentes, acquiesce Mélissa Jones. Aujourd’hui, des clientes viennent même en boutique parce qu’elles cherchent une petite robe d’été, par exemple.»

www.angelajones.ca

 

Articles similaires