Soutenez

«Opération crabe»: le grand retour du crabe commun

Photo: Les Pêcheries G.Duguay

Le collectif de restaurateur.trice.s La Table Ronde, vient de lancer «l’opération crabe», un projet pilote dont le but est de ramener le crabe commun – aussi appelé le crabe de roche –  dans nos assiettes. Miam! 

Le crabe commun, malgré son nom, est peu commun ici. En effet, la majeure partie des spécimens pêchés au Québec sont destinés à l’exportation. La Table Ronde dont l’objectif est de faire rayonner la gastronomie québécoise en créant un pont entre les producteurs d’ici et les restaurateurs, rapporte que 81% des produits marins du Saint-Laurent sont envoyés ailleurs. Pendant ce temps, les restaurants québécois, eux, s’approvisionnent à l’étranger.  

 Inconnue au Québec, mais prisée à travers le monde, la chair du crabe commun est très raffinée, se situant entre celle du crabe des neiges et du homard

Sandra Gauthier, directrice générale de Fourchette bleue.  

Projet pilote 

Face à cette situation un peu absurde, le collectif de restaurateur.trice.s a décidé d’agir. Et son projet pilote – en collaboration avec Fourchette bleue, un programme de musée scientifique qui vise la saine gestion des ressources marines du Saint-Laurent – arrive à un moment clé, puisque la pêche débute le 1er aout et se poursuit jusqu’au mois d’octobre.  

«L’opération crabe est un premier test d’une longue série d’initiatives du genre », a déclaré Félix-Antoine Joli-Cœur, secrétaire général de La Table Ronde.  

Ce premier test consiste à permettre aux restaurateur.trice.s d’ici de mettre la main sur le produit pour le présenter sur leur menu, grâce à un système d’achat groupé. En achetant à plusieurs en plus grande quantité les restaurants participants peuvent diviser la facture.  

Une première livraison 

La page Facebook de Fourchette bleue indiquait mercredi que 15 premiers restaurants ont déjà embarqué dans le projet d’achat collectif.  

«Ainsi, mardi matin à l’aube, un camion réfrigéré partira de Sainte-Anne-des-Monts pour livrer les premières commandes de crabes communs vivants à Kamouraska, Québec, Trois-Rivières, Longueuil et Montréal. Ceci sera reconduit de façon périodique (hebdomadaire, bihebdomadaire), selon les arrivages et les commandes des restaurateurs», mentionne ce même compte Facebook.  

Selon les dires de la directrice générale de Fourchette bleue, Sandra Gauthier, les résultats jusqu’à présent sont positifs et « il est fort à parier que, rapidement, les produits marins du Québec se retrouveront majoritaires sur nos tables ».  

Où en manger 

Vous pourrez retrouver ce crabe de chez nous dans ces restaurants :  

Montréal : Côté-Est, Au Pied de Cochon, Hoogan et Beaufort, Mon Lapin, Beba, Toqué et/ou Beau Mont 
Québec : Le Saint-Amour, Chez Boulay, Les Botanistes, Laurie-Raphaël et Le Clan 
Trois-Rivières : L’Épi 
Beloeil : Le Coureur des bois 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.