À table

De l'espace, même en ville

Demeurer en ville sans pour autant manquer d’espace, c’est possible. À preuve, ce grand 9 pièces et demie prend place dans un quartier calme, mais toujours plein de vie, loin de la folie du centre-ville.

L’appartement occupe le premier étage d’un quadruplex. Deux logements se ttrouvent au-dessus, et il y en a un autre en dessous. Construit précisément en 1981, l’appartement est de  conception relativement moderne, ce qui en rend l’habitation pratique. Ainsi, l’appartement regorge de rangement, grâce à la multitude d’armoires dans la cuisine et aux garde-robes doubles, une dans chacune des chambres. Une chambre froide prend place au sous-sol, et les propriétaires ont aussi accès à un garage double.

De l’espace!
Françoise Perreault, propriétaire depuis maintenant près de six ans, explique c’est surtout l’abondance d’espace qui lui a d’abord plu. «Comme on était une famille recomposée, avec deux adultes et quatre enfants, on voulait avoir beaucoup d’espace pour ne pas se marcher sur les pieds.» Chacun des quatre enfants a donc bénéficié de sa propre chambre, et le sous-sol a permis à chacun de jouir d,un peu de tranquillité et de confort.

«Au début, il y avait du tapis partout sauf dans la cuisine, explique Mme Per­reault. On a fait mettre du plancher de bois franc et de la céramique porcelaine dans la cuisine. J’avais vu tout le potentiel de l’appartement quand je l’ai visité la première fois.» La rampe entourant la cage d’escalier a été teinte, alors que les moulures ont été entièrement refaites.

Dans le sous-sol a été aménagée une salle de séjour, où se trouve un foyer. Il y a une salle de bain au sous-sol, une autre au rez-de-chaussée, alors qu’une troisième est reliée à la chambre des maîtres, leur permettant une plus grande intimité.

Les fenêtres de l’appartement offrent une luminosité par le nord-es, ce qui  empêche le soleil d’y pénétrer longtemps. Mais pour les propriétaires, cela permet aux pièces de demeurer fraîches même durant les grossses des chaleurs d’été. Le soleil arrive quand même à se faire sentir, la luminosité étant suffisante.

Un jardin en ville
À l’arrière de la bâtisse se trouve une petite cour dans laquelle a été aménagée une terrasse. Un petit jardin y a aussi été conçu. Malgré l’absence d’arbres et d’arbustes, la cour demeure intime et personnelle, grâce aux quelques clôtures avoisinantes.

Entouré de plusieurs logements, l’appartement de Mme Perreault est, selon elle, très bien insonorisé. «On entend parfois l’eau qui coule, et aussi quelque fois les gens qui marchent, mais c’est tout», dit-elle, expliquant que des lattes de béton ont été installées entre les plafonds pour aider à l’insonorisation.

Articles récents du même sujet