Soutenez

La recette du succès de Trois fois par jour

Photo: Alexandre Champage | Trois fois par jour

Le site culinaire Trois fois par jour est apparu sur la Toile en avril et connaît depuis un succès retentissant auprès du public. Bilan d’une année fructueuse avec la chanteuse devenue blogueuse.

Jusqu’à récemment, on connaissait Marilou comme chanteuse : la jeune fille qui chantait Je serai là pour toi, en duo avec le baryton Gino Quilico, au début des années 2000.

Alexandre Champagne, lui, a créé la websérie Contrat d’gars avec Jonathan Roberge. Une série pour les «vrais mâles» qui a attiré plus d’un million de visionnements sur YouTube, notamment.

Maintenant, on connaît Marilou et Alex comme étant les amoureux derrière le blogue culinaire Trois fois par jour (TFPJ). Elle aux fourneaux, lui à la caméra.

Huit mois après le lancement du blogue, TFPJ a le vent dans les voiles : plus de 116 000 abonnés sur Facebook (plus que la page Facebook de Ricardo), un livre de recettes en route, une boutique en ligne dédiée à l’art de la table (les accessoires qui y sont vendus sont créés par Marilou et conçus à Montréal), la responsabilité de la section Recevoir du magazine Véro et tout plein de projets en tête.

«Le succès de TFPJ existe parce qu’on a fait chaque chose avec de bonnes intentions, croit fermement la jeune cuisinière de 23 ans. J’ai eu un passé assez difficile avec la nourriture et je me rends compte qu’il y a beaucoup de filles qui ont une relation ambiguë avec la nourriture. Maintenant, je suis une passionnée de la bouffe, je l’assume, je mange, j’aime ça et je fais attention à mon corps. Alex est un passionné de photo qui a tout lâché pour vivre de sa passion. Alors je pense que non seulement notre contenu est intéressant, mais derrière Trois fois par jour, il y a une histoire qui rejoint tout le monde.»

Pour couronner le tout, le site de Trois fois par jour est passé à deux cheveux de remporter le Prix du public aux Boomerang 2013, avant de se faire coiffer par le site de Ricardo Cuisine. Mais en tout humilité, la cuistot 2.0 lève son chapeau au populaire animateur. «Je continue d’admirer Ricardo et on ne considère même pas être en compétition avec lui, admet-elle. Moi et Alex, on est deux fous qui trippent et Ricardo, c’est un maître de la cuisine.»

[pullquote]

C’est cette humilité peut-être qui a amené le couple à remettre à plus tard les projets de télé. Ou une envie de faire les choses à leur rythme, à leur façon. Parce que des propositions, ils en ont eu à la tonne. «On est allé assez loin dans le processus, mais une semaine avant de tourner un pilote, j’ai choké (sic). J’ai envie de continuer à être dans ma cuisine, de continuer à apprendre et je pense que ce n’est pas pour nous tout de suite», concède la jeune femme qui souhaite faire des choix réfléchis et honnêtes.

Malgré cette décision, ce ne sont pas les idées qui manquent. Tellement que les deux collaborateurs ont dû déléguer certaines tâches pour pouvoir se consacrer à leur passion respective : la cuisine et la photographie. La petite entreprise engage maintenant cinq personnes, sans compter les femmes qui confectionnent les accessoires de la boutique.

«Notre but commun est de passer tout notre temps sur le blogue, dit Marilou, avouant du même coup avoir relégué ses projets musicaux au deuxième plan. On a plein de projets : on voudrait avoir notre fondation, faire grossir la boutique, il y a notre livre de recettes qui s’en vient…»

Trois fois par jourLes projets
Qu’est-ce qui occupera Marilou et Alex en 2014?

  • Le livre de recettes. La date de parution du livre de recettes de Trois fois par jour est fixée au 23 septembre 2014. Un livre comprennant 65 recettes exclusives, qui «prônent l’équilibre», publié aux Éditions Cardinal.
  • La boutique. L’art de la table est une autre passion de Marilou. Après s’être attaqué aux textiles, une ligne de vaisselle sera lancée en 2014.
  • Une fondation? «On aimerait ça trouver une manière d’aider, explique la cuisinière. Je pense que maintenant on a la visibilité et le public pour le faire, alors pourquoi ne pas en profiter pour aider une cause et avoir notre fondation.»

Trois fois par jour

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.