À table

Des huiles bonnes pour le cœur

La consommation de certaines huiles végétales pourrait contribuer à prévenir les risques d’infarctus, selon une étude américaine.

Les chercheurs de la Harvard School of Public Health se sont particulièrement intéressés aux huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (AAL), qui fait partie de la famille des oméga-3.

L’étude a été menée auprès de 3 638 sujets du Costa Rica dont la moitié avait subi un infarctus. Leur apport alimentaire en AAL a été évalué à l’aide d’un questionnaire détaillé sur leur alimentation, corroboré par des analyses.

Selon les résultats, l’apport en AAL était nettement inférieur chez les sujets ayant déjà subi un infarctus, comparativement aux autres participants. Ceux qui consommaient le plus d’huiles végétales riches en AAL ont réduit leur risque de subir un infarctus d’environ 58 % comparé à ceux qui en consommaient le moins.
Dans les petits pots…

Les auteurs de l’étude soulignent qu’il suffit d’une petite quantité d’huile végétale riche en AAL pour obtenir l’effet protecteur observé, soit l’équivalent d’environ 2 c. à thé par jour d’huile de canola (colza) ou de soya, ou 1/2 c. à thé d’huile de lin.

Notons que la consommation quotidienne de trois à cinq noix entières (fruit du noyer) procure également une quantité équivalente d’AAL. Un apport plus important en AAL ne se traduit pas par une protection accrue contre l’infarctus du myocarde, indiquent les résultats de l’étude.

www.passeportsante.net

Articles récents du même sujet