Soutenez

Bonne et heureuse santé mentale

Photo: Métro

En ce début d’année, on se souhaite beaucoup: de bonheur, de santé et de prospérité. Mais qu’en est-il de notre santé mentale? Au cœur de notre existence, elle se manifeste dans nos comportements, nos relations, nos choix, nos peines et nos joies. On se doit d’en prendre soin.

J’ai fait la rencontre du Dr Marc-André Dufour, un psychologue passionné de la santé mentale. «Combien de fois par jour pouvons-nous nous faire demander: “Comment ça va?” Si nous prenions le temps de répondre en toute franchise à cette question, ça pourrait entraîner une prise de mesure rapide de notre santé mentale.» Comme l’indique l’Organisation mondiale de la Santé, la santé mentale est multifactorielle: elle comprend des facteurs sociaux, psychologiques et biologiques multiples qui déterminent le degré de santé mentale d’une personne à un moment donné.

Dans le fond, tout ça est une question d’équilibre? «Tout à fait! Une bonne hygiène de vie comprenant une saine alimentation, un bon sommeil, des activités physiques, des loisirs, des activités valorisantes et un bon réseau social favorise assurément la santé mentale.»

Prendre le temps
Pour prendre soin au quotidien de sa santé mentale, il faut d’abord s’arrêter un peu pour réfléchir à la question. Déjà ici, ça peut être un grand défi, considérant la vitesse à laquelle nous vivons et au nombre de stimulations incessantes dont nous sommes bombardés quotidiennement. En fait, il ne faut pas attendre d’avoir le temps, car nous risquons d’attendre longtemps! Il faut prendre le temps de s’observer un peu: «Suis-je plus irritable? Je dors mal depuis quelques jours; je me sens dépassé, je me sens tendu, j’ai mal dans mon corps; je me sens léger, confiant, calme, de bonne humeur, etc.»

Respirer par le nez
Le Dr Dufour recommande de reprendre contact avec notre respiration et d’approfondir nos inspirations pour sentir l’air entrer dans nos poumons. Un geste simple, gratuit, qu’on peut faire partout et qui aide à ralentir un peu le rythme cardiaque, à diminuer le stress et la vitesse à laquelle nos pensées tournent parfois dans nos têtes.

«Par ailleurs, je crois qu’il est plus sain de reconnaître que la vie est parfois difficile et d’accepter de ressentir des émotions douloureuses, comme la tristesse, la colère, la honte et la culpabilité.

En effet, il faut faire preuve d’humilité et de courage en acceptant que, parfois nous ayons besoin des autres, autant des personnes de notre entourage que de l’aide professionnelle, si nécessaire.»

«Je crois qu’il est plus sain de reconnaître que la vie est parfois difficile et d’accepter de ressentir des émotions douloureuses comme la tristesse, la colère, la honte et la culpabilité.» – Dr Marc-André Dufour, psychologue et chroniqueur à l’émission Trucs & cie à V Télé

En forme
En 2015, qui serait mal à l’aise de dire qu’il prend soin de sa santé physique? En fait, la mise en forme est probablement la résolution la plus commune, à voir l’augmentation des inscriptions dans les centres d’entraînement! Prendre soin de sa santé mentale est tout aussi important. «Heureusement, il y a du progrès dans la diminution des préjugés à l’égard de la santé mentale, mais il reste encore beaucoup de travail pour faire évoluer les mentalités.»

Finalement, pas question de s’ajouter de la pression. Le Dr Dufour nous souhaite en ce début d’année davantage de bienveillance, envers les personnes que nous aimons et envers les autres, mais également envers nous-même. C’est là un premier pas pour prendre soin de notre santé mentale.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.