Manger et boire local
09:14 6 avril 2017 | mise à jour le: 6 avril 2017 à 10:17 temps de lecture: 2 minutes

La microchronique: Tmavé de MaBrasserie

La microchronique: Tmavé de MaBrasserie

Tmavé – MaBrasseire (Montréal)

La coop brassicole montréalaise MaBrasserie frappe dans le mille avec sa Tmavé. On aimait déjà la Pilz blonde, mais cette lager foncée tchèque sort vraiment du lot. Au nez, on perçoit une forte odeur de malt foncé et une pointe de torréfaction. Les lagers tchèques sont généralement très sèches (c’est-à-dire que le sucre des céréales a été transformé en alcool par la levure) et c’est ce qu’on a ici, même si on goûte bien les céréales. Facile à boire, la Tmavé n’entre donc pas dans le moule des bières noires denses et fortes. Il y a une légère amertume en fin de gorgée, mais davantage due aux céréales torréfiées qu’au houblon.

«On avait d’abord sorti la Pilz, qui est une lager tchèque blonde. Notre désir, c’était de continuer à explorer les différents styles de la République tchèque, qui ne sont pas très représentés au Québec. Le but était de faire une bière de soif foncée, mais pas trop lourde ou torréfiée.»  –Marc Bélanger, directeur général 
de MaBrasserie

Couleur: Noire
Amertume: Légère (27 IBU)
Houblon: Stalter
Taux d’alcool: 4,9%
Prix: 3,10$/473 ml (taxes et consigne incluses)

Articles similaires