Manger et boire local

Nouveaux ménages, nouvelles maisons

Certaines statistiques montrent une hausse significative du nombre de familles monoparentales au Canada. Ainsi, en 35 ans, la taille moyenne d’un ménage canadien est passée de 3,7 personnes en 1971 à 2,9 en 2006.

En matière d’immobilier, les petits ménages consomment plus que ce dont ils ont besoin. Ils vivent souvent en banlieue dans des maisons très, voire trop grandes pour eux. D’autres explorent le marché des condos, ce qui explique la forte popularité de ce type d’habitation.

Mais tout pourrait bientôt changer. Les constructeurs de maisons commencent à réaliser qu’un manque d’innovation pousse vers la banlieue des acheteurs qui, autrement, seraient restés en ville. Développer des concepts uniques qui répondent aux nouvelles réalités démographiques sera sans aucun doute la norme de l’architecture dans les décennies à venir. Quel genre de maisons verrons-nous alors?

Reconfiguration au programme
Les changements commenceront avec la reconfiguration des maisons de familles monoparentales. Ce seront de petites unités étroites, qui devront contenir toutes les fonctions que procurent de grandes maisons, mais à plus petite échelle. Les architectes nomment cette approche la «Xerox architecture». La meilleure comparaison est celle qu’on peut faire avec une voiture compacte : l’intérieur est plein de gadgets qui rendent la vie douce, dans un petit espace.

Les maisons mitoyennes devraient connaître une renaissance. Les plans pourront combiner les équipements d’une maison individuelle et les économies d’un condo. Une plus grande flexibilité sera permise grâce à l’absence de mur porteur et à des largeurs réduites.

Des maisons unifamiliales multigénérationnelles seront aussi proposées. Ce marché spécialisé pourrait attirer autour de 15 % des familles canadiennes. La conception intérieure impliquerait un arrangement de deux espaces, un pour le parent, l’autre pour l’enfant devenu adulte. Les deux partageraient la cuisine et d’autres équipements. Ces maisons multigénérationnelles sont communes dans de nombreuses communautés culturelles. Elles attireront sûrement l’attention des constructeurs.

L’autre prototype qui devrait susciter une demande croissante est l’unité plex, une sorte d’hybride entre un condo et une maison individuelle, dont le design réduirait les coûts en maintenant les fonctions essentielles. La structure, haute de quatre étages, comprendrait une unité par étage. Une grande salle de bain, une cuisine ouverte et de larges fenêtres réduiront l’impression d’être à l’étroit. Le besoin d’entretien diminuera aussi avec le prix de vente.

Innover ou perdre des acheteurs : les constructeurs ont le choix.

Articles récents du même sujet