Manger et boire local
19:45 23 mars 2016 | mise à jour le: 23 mars 2016 à 19:45 temps de lecture: 2 minutes

La microchronique: Pale Ale 50/50

La microchronique: Pale Ale 50/50
Photo: Dominique Cambron-Goulet/Métro

Pale Ale 50/50 – Riverbend (Alma, Lac-Saint-Jean)

Cinquante pour cent de cette bière blonde très légère est vieillie en fût de chêne, et l’autre moitié du brassin est maturée en cuve d’inox (d’où son nom 50/50). Ce séjour dans le bois lui donne un peu plus de corps qu’une bière blonde ordinaire. Ce n’est pas une bière sèche, c’est-à-dire qu’on goûte un peu le sucre résiduel. En bouche, c’est d’ailleurs surtout le malt qui ressort puisque la bière est peu houblonnée. L’amertume revient un peu plus en arrière-goût.

«La fermentation en fût de chêne confère une belle rondeur et beaucoup de corps à la bière. Ça rend l’amertume beaucoup plus ronde, moins agressive. Le vieillissement 50/50 permet de superposer des couches de goût. Plutôt que d’avoir une bière unidirectionnelle, le mélange des deux brassins permet d’aller chercher plus de profondeur dans une bière blonde plus simple, qui normalement serait peut-être un peu sans histoire.» -Sébastien Morasse, brasseur chez Riverbend

À boire avec : C’est une bonne solution de rechange légère aux scotch ales et autres bières fortes qui accompagnent souvent les repas de cabane à sucre ou les gros déjeuners à l’anglaise.

À essayer si vous aimez : les blondes avec du caractère et les saveurs boisées.

Couleur : Blonde ambrée
Amertume : Légère (22 IBU)
Houblons : Golding, Fuggle, Magnum
Alcool : 4,8 %
Prix : 4,50 $/473 ml (taxes et dépôt inclus)

Articles similaires