Ahuntsic-Cartierville
18:00 24 février 2021 | mise à jour le: 24 février 2021 à 18:00 temps de lecture: 4 minutes

Des projets de voies cyclables à Ahuntsic-Cartierville

Des projets de voies cyclables à Ahuntsic-Cartierville
Photo: Josie Desmarais/MétroLe vélo quatre saisons a la cote.

L’arrondissement fera un peu plus de place aux vélos cette année. Deux nouvelles pistes cyclables permanentes seront aménagées sur les rues de Louvain et Saint-Firmin, alors que celles sur Sauriol et Prieur seront prolongées.

La promesse est formulée dans les priorités du plan stratégique pour 2021 au volet mobilité. La piste sur Louvain Ouest ira du boulevard Saint-Laurent à la rue Meilleur. Elle sera d’une longueur de près de 1 km et traversera le District Central.

«C’est la première fois dans l’histoire de l’arrondissement qu’on va aménager une piste cyclable dans le plus gros pôle d’emploi d’Ahuntsic-Cartierville», indique la mairesse d’’arrondissement, Émilie Thuillier.

Pour elle, l’absence d’une voie réservée aux cyclistes dans ce secteur est «carrément indécent».

La Société de développement commercial (SDC) District Central dit voir positivement toute initiative permettant une meilleure accessibilité au secteur, y compris en vélo. Toutefois, elle soulève des inquiétudes.

«Si l’idée est d’ajouter une piste cyclable en gardant le stationnement, on va surement être favorable à cela», souligne la directrice de la SDC, Hélène Veilleux.

S’il y a un retrait de places de stationnement, cela nécessitera une consultation, croit-elle.

«Il faudra parler aux gens d’affaires et aux entreprises. Nous sommes en télétravail et il y a moins de pression sur le stationnement. Il y avait quand même une demande forte en places pour les autos dans ce secteur avant la COVID», dit-elle.

Pour le moment, les détails entourant la forme que prendra cette piste et les impacts qu’elle aura sur les voies de circulation automobile devraient être connus au printemps.

Par ailleurs, Mme Veilleux se demande si le calendrier est adéquat alors que d’importants travaux sont annoncés sur Saint-Laurent cette année.

«Nous sommes là pour faciliter les projets, nous ne sommes pas là pour les bloquer, mais nous voulons que ce soit fait pour le bien et que cela réponde à un vrai besoin», relève-t-elle.

Le second projet, la piste nord-sud sur la rue Saint-Firmin, permettra de rejoindre le boulevard Gouin Est par les voies cyclables de Sauriol et Prieur.

«C’est prévu à notre plan vélo local depuis un certain temps, et on le réalise cette année», a évoqué le conseiller du Sault-au-Récollet, Jérôme Normand, lors de la rencontre bilan sur les aménagements temporaires de la rue partagée sur Gouin, début février.

Extension

Connectées au Réseau express vélo (REV) des rues Lajeunesse et Berri, les deux pistes permanentes aménagées l’an dernier sur Prieur et Sauriol seront prolongées à l’est et à l’ouest. Les détails des travaux restent encore inconnus.

Ces projets suscitent des inquiétudes et de la contestation. La dernière en date, une pétition de résidents de la rue Sauriol qui craignaient de perdre des places de stationnement sur rue.

Lors du premier aménagement des pistes cyclables, l’arrondissement avait supprimé près de 500 places pour les autos.

Dans son rapport de 2020, l’Ombudsman de la Ville de Montréal mentionnait avoir reçu cinq plaintes au sujet de ces pistes, et a mené son enquête. Toutefois, les plaignants ont été convaincus par les arguments de l’arrondissement et le dossier a été fermé.

Soutien

Défenseur des aménagements pour les pistes cyclables, le regroupement citoyen Ahuncycle trouve que les projets sont en deçà de ses attentes. Concernant les voies déjà réalisées, ses membres auraient vu un prolongement jusqu’à la limite de l’arrondissement à l’est.

«Particulièrement pour Sauriol [qui permettrait] un accès protégé jusqu’au parc des Hirondelles et les écoles Ateliers et Notre-Dame-de-Pompéi», croit le porte-parole du regroupement, Frédéric Bataille.

«Pour l’ajout de Louvain, c’est grandement nécessaire d’avoir des axes entre le REV, les métros et le collège Ahuntsic», dit-il.

Ahuncycle considère qu’il y a encore matière à étudier de nouvelles voies pour cyclistes, de plus en plus nombreux dans le secteur.

«Le Collège Ahuntsic est le plus grand générateur de déplacement du quartier et en plus avec une clientèle jeune. Il est indispensable de permettre un accès sécuritaire en vélo quatre saisons», cite M. Bataille.

Des enseignants et des membres du personnel de cet établissement ont déjà formulé des demandes pour des accès sécurisés à vélo, jusqu’au collège.

Articles similaires