IDS-Verdun
16:40 28 juillet 2018 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:04 Temps de lecture: 3 minutes

Reddition de comptes sur la mobilité

Reddition de comptes sur la mobilité
Photo: (Photo: Métro Média – Delphine Bergeron)

Les Insulaires ont demandé des explications au consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL) lors de la dernière assemblée du Comité bon voisinage concernant la congestion monstre en cas d’accident dans la zone des travaux du corridor Champlain.

L’exercice de communication de la semaine dernière au centre Elgar devait pourtant porter sur différents sujets, notamment le réaménagement paysager et les entraves à venir. Mais le camion-citerne rempli de sucre liquide qui s’est renversé dans une bretelle entre les autoroutes 10 et 15 en pleine heure de pointe, le 31 mai au matin, a retenu toute l’attention. Sortir de l’île était pratiquement impossible, alors qu’une congestion monstre s’étirait sur plusieurs kilomètres et durant de longues heures.

SSL a tout tenté pour amoindrir les répercussions sur le trafic. «Nos travailleurs sont intervenus en premier pour porter assistance au chauffeur de camion», a précisé la directrice des opérations, Geneviève Campeau. Les travailleurs ont également collaboré avec la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de Montréal (SPVM) pour faciliter les opérations.

«On a communiqué avec le Service d’incendie de Montréal (SIM) pour offrir de passer par le chantier si jamais il y avait une urgence à L’Île-des-Soeurs.»
— Geneviève Campeau, directrice des opérations, SSL

«C’est dommage de constater que ça n’a pas empêché le chaos», a répondu l’Insulaire engagé, Mario Langlois.

Autres bouchons

Les Insulaires s’impatientent face aux nombreux bouchons. La semaine dernière, la fermeture de la sortie 57-Sud a donné lieu à d’importants bouchons. Les automobilistes sont réorientés sur le boulevard Gaétan-Laberge par la sortie 60.

«Les deux premières soirées ont été très congestionnées», a convenu la directrice, affirmant que la situation s’était toutefois améliorée par la suite.

Elle a rappelé l’importance de se tenir au courant des entraves, car il y aura beaucoup de relocalisation de sorties. «D’ici l’ouverture du nouveau pont Champlain, nous allons déplacer des sorties pour être capables de les maintenir tout au long du projet», a expliqué Mme Campeau.

Bruit

Le ton a légèrement monté lorsqu’un résident des condos Sax est venu dénoncer la gestion du bruit. Robert Béland endure les décibels causés par la construction du nouveau pont de L’Île-des-Soeurs depuis trois ans.

«J’entends des « bip bip » de camions qui reculent la nuit. Si j’ai un ton agressif présentement, c’est parce que je ne dors pas», a-t-il révélé, avec une pointe d’impatience.

Un équilibre est à garder entre le travail de jour qui crée des impacts sur la mobilité et les travaux de nuit qui font du bruit selon le directeur de la coordination du consortium, Daniel Genest. «L’important, c’est de respecter les seuils de bruit prescrit», a-t-il conclu.

Le vélo étant une option utilisée par bon nombre d’Insulaires, plusieurs questions concernant les pistes cyclables et les futurs aménagements ont été adressées à SSL. Une demande a été faite pour favoriser le système de partage de bicyclette Bixi en installant davantage de bornes, la plus au sud se situant à la hauteur du centre communautaire La Station.

Articles similaires