Soutenez

Conclusion de la saga autour du règlement sur le parc locatif

Le second projet de règlement sur le parc locatif a été adopté.
Photo: Josie Desmarais/Métro

Le second projet de règlement sur le parc locatif qui modifiait notamment l’aspect des fusions de logements sur le territoire a officiellement été adopté. Aucune demande d’approbation référendaire valide n’a été faite à l’arrondissement dans les délais prévus. Ainsi, en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, le conseil a adopté la semaine dernière le nouveau règlement tel qu’il était.

En juin, les élus ont présenté un premier projet de règlement qui mettait en place différentes mesures pour protéger le parc locatif, dont l’interdiction des fusions de logements, sauf pour les duplex et selon certaines restrictions.

À la suite de l’appel de nombreuses familles qui craignaient de devoir déménager avec l’adoption des nouvelles mesures, l’arrondissement a fait marche arrière. Au courant de l’été, plusieurs locataires ont plaidé pour garder le premier projet de règlement tandis qu’à l’opposé, des propriétaires demandaient aux élus d’être plus indulgents avec le règlement.

Finalement, dans un souci de trouver un équilibre, un second projet de règlement a été présenté où la fusion d’un seul logement est toujours permise dans les plex de quatre logements ou moins. Ce dernier est désormais en vigueur.

Des messages pour le gouvernement

Le Comité d’action des citoyens de Verdun (CACV) a souligné lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement que «l’hémorragie des évictions abusives se poursuit à Verdun, et chaque année, nous accompagnons davantage de familles et de personnes qui y font face.» Steeve Baird, membre du CACV, a affirmé que le règlement adopté protège qu’une infime partie de ceux qui font face à l’éviction.

Celui-ci a demandé au maire de Verdun, Jean-François Parenteau, quelle démarche il avait entrepris auprès des autres paliers gouvernementaux. «Vous avez signalé votre intention d’aborder la question des rénovicitons avec des représentants du gouvernement du Québec et vous êtes responsables des relations intergouvernementales au comité exécutif de la Ville de Montréal», a dit M. Blair en préambule de sa question.

M. Parenteau a fait savoir qu’avec ses collègues de la Ville de Montréal, ils s’assuraient que des messages au gouvernement du Québec soient faits. «J’ai eu des rencontres sur d’autres sujets où j’ai profité de l’occasion pour en glisser un mot, dit-il. On a eu des discussions, entre autres, sur la Politique montréalaise sur la mixité sociale, le 20-20-20. Par le fait même, on a parlé du besoin criant en logements sociaux et du logement abordable.»

La Ville de Montréal a annoncé à la mi-novembre qu’elle prévoit dans son budget 2021 une somme de 100 M$ sur 10 ans pour l’acquisition de terrains pour le développement de logements sociaux. 

Coût des loyers

Selon le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), le coût d’un loyer, toutes tailles confondues, est de 1 411$ pour la région de Verdun et du Sud-Ouest. Ce secteur serait le plus dispendieux de Montréal, suivi par Le Plateau Mont-Royal, Hochelaga–Maisonneuve et Rosemont–La-Petite-Patrie.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.