IDS-Verdun
11:05 9 juillet 2021 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 10:28 Temps de lecture: 3 minutes

Vaccination adaptée aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle

Vaccination adaptée aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle
Photo: Gracieuseté

Les personnes vivant avec une déficience intellectuelle et/ou un trouble du spectre de l’autisme ont pu recevoir leur deuxième vaccin contre la COVID-19. En tout, près de 500 doses ont été administrées en quatre jours lors de la clinique mise en place à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, situé à Verdun.

Comme pour la première dose précédemment, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-ODIM) a déployé un service de vaccination sur mesure pour la clientèle vivant avec des handicaps, des déficiences intellectuelles ou un trouble du spectre de l’autisme (DI-TSA). 

«Notre site nous a permis de vacciner nos usagers dans un environnement adapté à leurs besoins. Le site était notamment moins achalandé et moins bruyant qu’un site de vaccination traditionnel et plus de temps était alloué pour la vaccination de chaque personne, explique la directrice des communications du CIUSSS-ODIM, Hélène Bergeron-Gamache. Le personnel présent avait aussi une expertise avec cette clientèle et des éducateurs spécialisés étaient sur place pour soutenir et rassurer nos usagers lors de leur visite. Les besoins spécifiques de chaque personne étaient considérés.»

La prise de rendez-vous facilitée et le transport offert ont contribué au bon déroulement de la clinique, qui s’est tenue en deux temps: les 21 et 22, puis les 29 et 30 juin, au pavillon Douglas Hall de l’institut. Des personnes âgées de 18 à 65 ans y ont reçu leur seconde dose. 

«À plusieurs reprises, nous avons entendu des témoignages de parents et de proches aidants qui soulignaient à quel point ce service était apprécié. Nous avons notamment procédé à la vaccination d’un usager directement dans sa voiture, car il était trop anxieux pour aller à l’intérieur du bâtiment. Certains ont aussi été vaccinés dans un petit coin plus retiré, à l’abri des regards, rapporte Mme Bergeron-Gamache. Nous sommes fiers d’avoir été l’un des premiers CIUSSS à vacciner ses usagers DI-TSA et d’avoir mis sur pied des sites complètement adaptés à leur situation afin de pouvoir leur offrir une expérience de vaccination optimale, sécuritaire et calme.»

Nadia Fuoco, gestionnaire dans la communauté au CIUSSS-ODIM, remercie d’ailleurs les usagers et leur famille pour leur réponse positive à la vaccination, ainsi que le personnel présent de son engagement «envers des soins et services profondément empathiques et adaptés». 

Articles similaires