IDS-Verdun

Trois projets à Verdun bénéficient du budget participatif

À terme, un escalier relira la rue Wellington et le stationnement Éthel. Photo: Gracieuseté - Promenade Wellington

Trois projets du budget participatif de la Ville de Montréal toucheront de près l’arrondissement de Verdun. Les projets de minis-forêts de Montréal, du Jardin Éthel et du corridor écologique du grand Sud-Ouest ont été sélectionnés par le vote du public.

La semaine dernière, la Ville de Montréal a dévoilé les sept projets choisis par la population dans le cadre de son premier budget participatif. Plus de 20 000 citoyens ont participé au vote qui s’est tenu cet été.

Le processus du budget participatif a été amorcé en 2020. Au total, 620 idées ont été proposées à la Ville. Après les étapes de tri et d’analyse, 35 projets ont été soumis au vote du public.

Parmi ceux-ci, il y avait le Jardin Éthel, qui a récolté 19% des votes, ainsi que les minis-forêts de Montréal, projet qui a été le plus populaire, avec 43% des voix exprimées. Le projet des Serres de Verdun n’a toutefois pas été retenu par la population.

Biodiversité et culture

L’initiative des minis-forêts de Montréal consiste à créer sept milieux protégés et aménagés dans les parcs ou les espaces municipaux sous-utilisés afin d’augmenter la canopée. Plus de 1200 m² de forêts seront aménagés dans la ville, plus précisément à Montréal-Nord, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Rosemont-La Petite-Patrie et Verdun.

Le budget total de ce projet est de 1,4 M$. À Verdun, il est prévu d’inclure une petite forêt nourricière dans un espace public – inconnu pour le moment – ce qui contribuera à briser les îlots de chaleur et à embellir l’espace urbain.

Le Jardin Éthel a réussi à se démarquer du lot des 35 propositions. À terme, le budget de 755 000$ alloué au projet permettra de transformer le stationnement Éthel, partiellement abandonné, en une place publique.

«Ce qui ressort des projets choisis est l’importance que les gens accordent à l’amélioration de leur milieu de vie, à la protection de la nature en ville et à la réappropriation des espaces publics pour en faire bénéficier l’ensemble de la population.»

Valérie Plante

Lorsque les travaux de rénovation et de mise aux normes de la structure seront complétés – ce qui comprend un escalier qui reliera directement la rue Wellington au toit du stationnement – les citoyens pourront profiter d’une esplanade de 21 000 pieds carrés qui offre une vue imprenable sur la métropole.

Par ailleurs, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé en juillet un investissement de la ville-centre de plus de 4 M$ sur deux ans pour rénover et revaloriser cet espace. Le montant du budget participatif s’ajoute à cette somme.

Finalement, même s’il ne sera pas implanté directement dans Verdun, les arrondissements voisins du Sud-Ouest et de LaSalle auront un nouveau corridor écologique par la mise en valeur de ruelles vertes et l’implantation d’arbres, arbustes et de jardins pollinisateurs.

L’aménagement vise à relier les différents réservoirs de biodiversités existants et offrir des conditions favorables au déplacement d’insectes et d’oiseaux en milieu urbain.

Une enveloppe de 10 M$ sur une période de deux ans a été réservée par la Ville de Montréal pour réaliser les sept projets choisis par la population. La planification des projets se fera dès cet automne, mais leur réalisation n’est pas prévue avant 2022.

Articles récents du même sujet