IDS-Verdun

Hausse des prix des loyers, les locataires descendent dans la rue

Manifestation à Verdun contre la crise du logement.
Les manifestants s'étaient donné rendez-vous au métro Verdun, dimanche le 24 avril. Photo: André Querry

Dans le cadre de la 10e Journée des locataires, une manifestation contre la crise du logement s’est tenue dans les rues de Verdun, le dimanche 24 avril.

Plus de 600 citoyens d’un peu partout à travers le Québec ont répondu à l’appel.

«Il y avait du monde de Trois-Rivières, de Québec, de l’Estrie», soutient Michel Proulx, organisateur communautaire au Comité d’action des citoyen.ne.s de Verdun (CACV).

«C’est sûr qu’on aurait aimé avoir plus de monde, mais de manière générale nous sommes très satisfaits», poursuit M. Proulx.

Ceux et celles qui s’étaient donné rendez-vous au métro Verdun ont déambulé dans les rues afin d’exiger la mise en place d’un registre des baux, notamment.

Plus de 600 manifestants étaient présents lors de la manifestation.
Courtoisie : André Querry

«Les prix des loyers n’ont jamais été aussi élevés et c’est en grande partie à cause des flips. Les locataires ont droit de savoir combien payait le locataire précédent afin de comparer les prix et de prendre une décision éclairée», dénonce l’organisateur communautaire.

«Actuellement, les promoteurs immobiliers ont plus de droits que les locataires, c’est un non-sens.»

Michel Proulx se désole également du manque de financement du programme gouvernemental AccèsLogis Québec, lequel vise à soutenir des projets de logements communautaires et abordables.

Les organisateurs de la manifestation ont notamment réclamé la démission de la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest.

La manifestation s’est conclue au parc Arthur-Therrien en fin de journée, et le tout s’est déroulé dans le calme et la bonne humeur.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet