IDS-Verdun

Steve Shanahan devra siéger comme indépendant

Catherine Vaillancourt - TC Media

Seize mois après son élection, le conseiller Steve Shanahan quitte le navire pour se porter candidat du Parti conservateur de la nouvelle circonscription de Ville-Marie – Sud-Ouest – Île-des-Sœurs. D’ici l’élection de l’automne prochain, il souhaitait conserver son siège sous la bannière du Vrai changement pour Montréal, mais ses collègues lui ont plutôt montré la porte.

Les élus de la troisième opposition n’ont pas apprécié que le conseiller municipal du district Peter-McGill, dans l’arrondissement de Ville-Marie, décide de faire le saut en politique fédérale. Ils ont été mis devant le fait accompli au moment de l’annonce, mardi dernier. Steve Shanahan devra donc poursuivre son mandat à l’Hôtel de ville en tant qu’indépendant.

Expulsion du caucus
En tant qu’élu, «c’est un contrat moral qui est signé entre un conseiller et ses électeurs», soutient la chef du Vrai changement pour Montréal, Lorraine Pagé.

Ça sera à lui d’expliquer aux citoyens son choix de mener de front son mandat de conseiller et une campagne électorale, et son choix de mettre fin à un mandat qui lui a été confié il n’y a même pas deux ans», ajoute-t-elle.

Mme Pagé souligne toutefois que «comme parti, nous ne pouvons pas juger son choix». Les sept élus en poste ont la ferme intention de défendre les intérêts des citoyens jusqu’aux prochaines élections.

«Notre équipe continuera de travailler activement sur les dossiers du district Peter-McGill comme la réfection de la rue Sainte-Catherine ouest et la construction d’une école primaire francophone», conclut Lorraine Pagé.

Toujours impliqué
Ce changement de cap n’est pas un désaveu pour les citoyens qui ont déjà voté pour lui. M. Shanahan, qui s’est procuré sa carte de membre du Parti conservateur il y a environ un mois, demeure néanmoins catégorique: il ne délaisse pas la politique municipale. Le candidat estime pouvoir mieux servir les Montréalais dans l’arène fédérale.

«Je suis conservateur, précise-t-il, et je pense que dans les prochaines années, plein de choses vont atterrir à Montréal, et je veux y être. Il y aura beaucoup de questions dans le district où le fédéral, le provincial et le municipal devront faire un partenariat.»

M. Shanahan trouve que le travail du ministre conservateur Denis Lebel, qui pilote notamment le dossier du pont Champlain, ne passe pas inaperçu et que Montréal n’a jamais eu autant de visibilité, grâce à lui.

Avec les dossiers de transport et d’infrastructures, qui prendront de plus en plus d’ampleur dans les prochaines années selon le conseiller, il trouve important que la ville ne soit pas laissée à elle-même, comme dans le passé.

Éthique
Steve Shanahan ne voit d’ailleurs aucun problème d’éthique à être conseiller municipal, tout en présentant sa candidature à un autre niveau politique. Il a toutefois précisé à TC Media qu’il renoncera à son salaire de conseiller municipal après le déclenchement des élections fédérales.

Avec la collaboration de Stephanie Alcaraz-Robinson

Articles récents du même sujet