Lachine & Dorval

Un étudiant-athlète de Dorval décroche une bourse de 2000$

Un étudiant-athlète de Dorval décroche une bourse de 2000$
Etudiant et athlète de Dorval, David Popovici s'entraine avec l'Institut nationale du Québec. Photo: Gracieuseté de David Popocivi

Une bourse de 2000$ de la Fondation Georges St-Pierre et de l’athlète d’excellence (FAEQ) est décernée à David Popovici. L’athlète dorvallois jongle avec les études et l’entraînement.

Étudiant en génie civil au Collège Ahuntsic, il a participé à de nombreuses compétitions de judo.

Après avoir terminé septième lors du Championnat panaméricain cadet de 2019 à Montréal, David a décroché la médaille de bronze au Championnat national élite senior en janvier alors qu’il soignait une blessure à l’épaule. Il perd alors contre le judoka qui finira par gagner la compétition.

«Il ne peut y avoir qu’un seul gagnant et c’est correct comme ça. C’est un sport qui se pratique dans le respect», exprime le jeune athlète.

David a ensuite remporté la médaille de bronze au Championnat national élite senior en janvier 2020, puis la médaille d’argent à Edmonton International Judo Championship deux mois plus tard.

«Je suis particulièrement fier de ces accomplissements. Ça montre vraiment une progression dans mes habiletés», ajoute-t-il.

Bourse de 2000$

La remise de la bourse s’est effectuée lors d’une cérémonie virtuelle en compagnie du champion de la UFC, Georges St-Pierre.

«Georges est un homme de cœur et son association avec la FAEQ prend une dimension importante pour nous», souligne le président de la fondation, Claude Chagnon.

David était émerveillé de rencontrer une de ses idoles : «Quand j’ai reçu l’appel, j’étais vraiment content parce que mon père et moi allions voir ses combats à la Cage aux sports. Il m’a donné quelques conseils, et j’espère un jour le rencontrer en vrai», s’exclame-t-il.

«Le bien-être des étudiants-athlètes est mis à mal présentement et tout le coup de pouce qui peut leur être donné est essentiel selon moi», Georges St-Pierre.

David prévoit utiliser le 2000$ afin de participer à des compétitions internationales.

Il souhaite poursuivre ses études en génie civil à l’université dans le but de fonder sa propre compagnie spécialisée en structure de bâtiment.

Débuts compétitifs

David a commencé le judo à l’âge de 3 ans au Club de judo Shidokan de Montréal où il est toujours membre.
Ce passe-temps du dimanche est devenu une manière de permettre à David d’aiguiser son esprit de compétition.

Après avoir abandonné la natation et le water-polo pour se consacrer aux arts martiaux, il a fait ses preuves avec l’équipe du Québec.

Avant la pandémie, il s’entraînait deux fois par jour. Après les cours du matin, il s’adonnait à un entraînement de condition physique. Le soir, il participait aux pratiques afin de perfectionner ses techniques.

Les règles de santé publique limitent considérablement l’entraînement de David. Les pratiques ont maintenant lieu en virtuelle avec ses coéquipiers de l’Institut national du Québec. Il consacre également plus de temps à son conditionnement physique.

Articles récents du même sujet