Lachine & Dorval
10:51 1 mars 2021 | mise à jour le: 1 mars 2021 à 10:51 temps de lecture: 2 minutes

Sécurisation augmentée aux abords de deux écoles à Lachine

Sécurisation augmentée aux abords de deux écoles à Lachine
Photo: Alexandre SauroLe Collège Saint-Louis.

Les abords de certaines écoles de Lachine seront sécurisés. C’est le cas de l’école primaire Victor-Thérien où un dos-d’âne sera installé en juillet.

La conduite dangereuse de plusieurs usagers de la route, dont des parents qui viennent déposer leurs enfants près du débarcadère pour autobus, est un problème sérieux, selon la secrétaire de Victor-Thérien, Djouha Khanouis. Certains effectuent un demi-tour dans les entrées résidentielles et reculent vers les enfants.

«Je ne sais pas si dangereux est un mot assez gros. C’est fou. Nous aimerions une rue à sens unique sur la 43e», soutient Mme Khanouis.

Entre temps, le dos-d’âne sera installé sur l’avenue tout juste en face de l’école pour ralentir le trafic.

L’arrondissement Lachine est au courant de la situation. «Ce secteur est actuellement à l’étude. On devrait arriver avec une proposition prochainement pour l’école et pour les citoyens. On connaît très bien cet enjeu», souligne le conseiller de l’arrondissement et membre de la Commission de la sécurité publique, Younes Boukala.

Aucun accident impliquant des écoliers n’est survenu dans les dernières années.

Un dos-d’âne sera aussi installé au Collège Saint-Louis. Il pourrait se trouver sur la 36e Avenue, mais l’endroit précis est à confirmer.

Financement

Ces aménagements s’inscrivent dans le cadre du Programme de sécurisation aux abords des écoles (PSAE) de la Ville de Montréal. Pour 2021, les interventions touchent 39 écoles dans 13 arrondissements de la métropole, représentant un investissement de 10 M$.

Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au comité exécutif de la ville-centre, fait valoir qu’il est essentiel de prendre des mesures efficaces pour diminuer le risque de collision autour de ces écoles.
Il précise que l’amélioration de la sécurité aux abords des établissements scolaires reste une priorité pour l’administration municipale.

«Chaque accident en est un de trop et c’est pourquoi nous déployons des mesures importantes pour protéger nos jeunes. La sécurité des déplacements de nos tout-petits s’améliore peu à peu et ce n’est que le début», a souligné M. Caldwell.

En collaboration avec Frédéric Hountondji

Articles similaires