LaSalle

Deuxième tentative d’être élue sous le Parti vert du Canada

Deuxième tentative d’être élue sous le Parti vert du Canada
Photo: GracieusetéJency Mercier a déjà été candidate pour le PVC dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle en 2015

La Verdunoise Jency Mercier tentera à nouveau sa chance sous les couleurs du Parti vert du Canada (PVC) lors des prochaines élections fédérales. Elle tentera de ravir le siège du ministre de la Justice sortant, David Lametti, dans la circonscription de LaSalle-Émard-Verdun.

Pour celle qui a œuvré dans le domaine public durant de nombreuses années, le défi est grand, mais réalisable. «Un de mes slogans c’est: rien n’est impossible. On a vu des situations que les ministres se croyaient invincibles et ont été battus», fait valoir la candidate du Parti vert du Canada aux élections. Elle précise que le Parti libéral devra répondre pour les promesses qu’il n’a pas tenues durant son mandat.

Intéressée à la politique depuis l’adolescence, elle a étudié en sciences politiques à l’Université Laval. Passionnée de tout se qui se passe à l’internationale et aussi de voyages, Mme Mercier a toujours été intriguée par la situation des citoyens.

Enjeux

La problématique des déserts alimentaires et de la décontamination de l’eau sont parmi les points à surveiller pour Mme Mercier. Elle souligne aussi l’enjeu de la pauvreté et des logements sociaux dans certains secteurs de la circonscription.

Afin d’y pallier, la candidate aimerait encourager davantage l’agriculture avec des serres urbaines, financées par des fonds fédéraux. Également, elle voudrait de plus grandes enveloppes budgétaires dédiées aux logements abordables.

En ce qui a trait à l’eau, elle réclame une meilleure surveillance et l’instauration d’une usine de décontamination pour le fleuve Saint-Laurent.

Articles similaires