LaSalle
16:16 18 mars 2020 | mise à jour le: 18 mars 2020 à 16:16

S’adapter au COVID-19 à LaSalle

S’adapter au COVID-19 à LaSalle
Photo: Messager LaSalle - ArchivesMême les élus municipaux, comme Manon Barbe, pratiquent la distanciation sociale.

Depuis le début de la crise reliée à la COVID-19, l’appareil municipal laSallois a dû rapidement mettre en place des mesures pour ralentir la propagation du coronavirus. Travail à distance, annulation d’événements et fermeture de bureaux: tous les efforts sont mis en œuvre pour participer au combat.

L’administration se réunit au moins une fois par jour afin de s’adapter aux différentes directives émises par les trois paliers de gouvernement «pour assurer la santé et la sécurité de la population», explique la mairesse de LaSalle, Manon Barbe.

Autant la mairie, les directions d’arrondissement que les différents départements multiplient les appels-conférences afin d’être sur la même longueur d’onde et propager le plus rapidement possible les bonnes informations.

Tous les organismes financés ou chapeautés par l’arrondissement ont été contactés par téléphone ou par courriel afin de les aviser de la fermeture de la quasi-totalité des bâtiments municipaux, précise Mme Barbe.
Des annonces ont aussi été faites sur les différents panneaux d’affichage de l’arrondissement. De plus, des affiches informatives ont été apposées dans les installations municipales.

Confinement

Tous les élus font actuellement du télétravail et deux d’entre eux sont en isolation préventive puisqu’ils reviennent de voyage. Il s’agit de Richard Deschamps et Nancy Blanchet. Les cols blancs et les cadres sont également invités à pratiquer le télétravail, autant que possible.

«Il y a encore des gens qui ne croient pas ou prennent la situation à la légère en disant qu’il n’y a pas d’épidémie. De jour en jour, on doit prendre des mesures pour faire de la prévention», affirme Manon Barbe en ajoutant que les infrastructures doivent pouvoir soutenir les mesures en place.

Elle soutient également que les LaSallois doivent être solidaires et aider ceux qui ne peuvent pas sortir de chez eux.

Quotidien en temps de crise

Selon la mairesse d’arrondissement, la principale différence pour les élus par rapport à une situation normale est le fait que les activités sociales sont toutes annulées.

Pour le reste, la majorité des tâches qui s’effectuaient au bureau peuvent s’effectuer à domicile. Par exemple, les réunions se font par appels ou vidéoconférences.

Les citoyens peuvent aussi toujours appeler le 311, ainsi qu’envoyer des courriels ou des messages sur les médias sociaux de l’arrondissement.

«Les gens ne s’en rendent pas compte, mais on est en train de sauver des vies avec les gestes qu’on pose. En restant isolé les uns des autres, c’est une bonne manière de ne pas propager le virus.»

— Manon Barbe, mairesse de LaSalle

Articles similaires