Actualités

Manifestation pour conserver le Jardin Notman

Manifestation pour conserver le Jardin Notman
Photo: Charlotte Lopez/TC MédiaLe Mouvement citoyen pour la préservation du Jardin Notman souhaite que le terrain ait une vocation publique et culturelle, à l’avantage de tous les citoyens.

La viabilité du Jardin Notman, situé au coin des rues Milton et Clark dans le Plateau-Mont-Royal, est une nouvelle fois remise en question. Une manifestation est organisée ce samedi 27 mai à midi autour du jardin pour contester la construction de condos par le propriétaire du terrain.

Ce site de 1000m2 situé au 60 rue Milton, derrière la Maison Notman et l’hôpital St-Margaret, abrite une trentaine d’arbres, plus que centenaires pour certains.

L’arrondissement du PMR a confirmé avoir reçu le 5 avril dernier, une demande de permis pour la construction d’un bâtiment de quatre étages, avec mezzanine, comportant 36 logements, sur le site en question.

Selon Michel Tanguay, chargé de communication à l’arrondissement, le dossier sera d’abord étudié par leurs services et soumis, par la suite, au comité consultatif d’urbanisme (CCU).

«Tout au long du processus, le promoteur pourrait être appelé à revoir certains aspects du projet, comme la volumétrie, l’architecture et l’implantation. Ultimement, le projet de construction devra être soumis au conseil d’arrondissement, pour approbation», a-t-il expliqué.

Le Mouvement citoyen pour la préservation du Jardin Notman soutient que cette propriété privée appartenant à un promoteur privé, fait partie d’une unité patrimoniale comprenant également la Maison Notman et l’hôpital St-Margaret, «d’un point de vue historique, il devrait être protégé comme site complet».

Ce que les citoyens membres du Mouvement souhaitent avant tout, c’est que Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications, agisse de manière concrète en déclarant que le Jardin Notman soit classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

«Dans ce cas-là, on aura la paix pour de bon, le propriétaire ne pourra pas y construire des condos», déclare Tony Antakly, porte-parole du Mouvement Citoyen pour la Préservation du Jardin Notman.

Le Mouvement souhaite depuis 2013 que le terrain ait une vocation publique et culturelle, à l’avantage de tous les citoyens. Une pétition avait été signée, cette année-là, par 750 personnes pour la sauvegarde du jardin.

Enjeu écologique
Les citoyens désirent garder les arbres qui sont «rares et centenaires» et désirent y voir créer une oasis urbaine et culturelle.

«Ces arbres représentent le poumon du quartier et constituent un enjeu écologique indéniable; ils sont encore en bon état, on ne doit pas les couper, il faut garder une verdure dans le quartier», Tony Antakly

«Le jardin y remplit un rôle de salubrité publique en faisant contrepoids à l’émission de CO2, aux vapeurs d’essence et aux particules fines. De plus, il s’agit, chose très rare au centre-ville, d’un terrain non contaminé, ce qui favorise la création d’un parc», peut-on lire dans un rapport du Mouvement Citoyen pour la Préservation du Jardin Notman.

En 2013, les élus de l’arrondissement du PMR avaient accueilli favorablement ce projet et avaient refusé la construction d’un immeuble d’une trentaine de condos afin de préserver l’espace vert.

Le maire de l’arrondissement Luc Ferrandez avait demandé aux anciens ministres de la Culture, Hélène David et Maka Kotto, que l’espace vert soit classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Tony Antakly souligne cependant que «rien n’a été fait de concret de la part de l’arrondissement, nous n’avons eu que des paroles, on veut des gestes maintenant».

Protéger le jardin
L’arrondissement a confirmé à TC Média vouloir préserver le Jardin Notman et le mettre en valeur comme parc. Cependant, les élus affirment ne pas avoir les moyens financiers d’en faire l’achat et ont donc proposé à l’administration centrale de la Ville de procéder à l’acquisition de ce lieu d’une valeur de plus de 2M$, selon les dernières estimations.

«Dans le but de renforcer son statut patrimonial, les élus ont demandé et obtenu deux avis du Conseil du patrimoine, un rapport d’expert et un énoncé d’intérêt patrimonial qui ont tous souligné la grande valeur du site», a déclaré l’arrondissement.

La responsable du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Manon Gauthier, a assuré le maire Ferrandez et le conseiller Norris de sa collaboration dans le but de protéger le jardin.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *