Le Plateau-Mont-Royal
15:21 21 juillet 2017 | mise à jour le: 21 juillet 2017 à 15:43 Temps de lecture: 3 minutes

Acheter directement sur l’application Eatizz

Acheter directement sur l’application Eatizz
Photo: Charlotte Lopez/TC MédiaDans le PMR, nous pouvons retrouver des partenaires comme Jardin du plateau, La vieille Europe, Edible Arrangements, Engaufrez-vous, ou encore Branche d'Olivier.

L’entreprise Eatizz, qui lutte contre le gaspillage alimentaire depuis plus d’un an dans Montréal, propose des nouveautés dans son application pour faciliter son usage par les Montréalais, dont l’achat direct d’aliments à partir de son application.

Avec désormais près de 15 000 utilisateurs, plus d’une centaine de commerces partenaires aux quatre coins de Montréal, dont une quinzaine dans le Plateau-Mont-Royal, cette application mobile gratuite est aujourd’hui mise à jour afin d’améliorer son utilisation et la rendre plus efficace pour ses adhérents.

Conçue sur le PMR en février 2016 par William Steven, diplômé en entrepreneuriat à HEC Montréal, Eatizz (Android et iOS) a pour but d’inciter les gens à réduire le gaspillage alimentaire.

Le jeune homme offre la possibilité aux Montréalais de profiter de promotions allant jusqu’à moins 50% pour des produits sur le point d’être jetés aux ordures par des épiceries et petits commerces comme des boulangeries, cafés, traiteurs et prêts-à-manger.

Désormais, les utilisateurs pourront acheter les produits des petits commerces directement sur l’application.

«On s’est rendu compte que parfois il y avait plus de personnes que de quantités disponibles sur les tablettes, donc cela engendrait des gens insatisfaits», William Steven.

Cette nouveauté permettra ainsi aux gens de réserver les produits des petits commerces afin d’être sûr de l’avoir une fois arrivé sur place et de ne pas se déplacer pour rien. Cela engendrera également moins de gestion pour le commerçant.

Pour les épiceries, qui elles, ont plus de produits et où les utilisateurs y trouvent généralement ce qu’ils recherchent,  Eatizz va simplement s’arranger avec l’entreprise pour avoir un suivi des gens qui viennent.

«Les utilisateurs vont demander un code à la caisse au commerçant qui le tapera sur l’application; on saura alors si des personnes sont bien venues. Lorsque ce code sera rentré, l’utilisateur gagnera des points  à utiliser lors de son paiement sur l’application. S’il n’en veut pas, il pourra choisir de les donner à un des organismes communautaires avec qui nous sommes partenaires», détaille le fondateur.

Un système de boîte pour les partenaires prêt-à-manger va également être mis en place avec la Eatboxx.

Koony Nalbandian, propriétaire du bar à café La Touche partenaire de l’application Eatizz depuis l’année dernière, a été séduit par le fondateur. «Ce qu’il fait est de plus en plus efficace et de plus en plus intelligent, lance-t-il. Les nouvelles améliorations ne vont pas forcément me concerner par contre, car je fais toujours en sorte que mes produits soient disponibles pour mes clients.»

Préférences alimentaires

À l’aide de la géolocalisation, l’outil permet aux utilisateurs de trouver les aubaines à proximité d’où ils se trouvent et de marquer leurs commerces favoris.

Dans le PMR, nous pouvons retrouver des partenaires comme Jardin du plateau, La vieille Europe, Edible Arrangements, Engaufrez-vous, ou encore Branche d’Olivier.

Les usagers peuvent demander à recevoir des notifications et peuvent également choisir leurs préférences alimentaires parmi huit catégories: bio, vegan, végétarien, hallal, casher, sans gluten, sans lactose, sans arachide.

L’objectif de la fin de l’année pour William Steven est de satisfaire la demande grandissante et de s’implanter à l’extérieur de Montréal à Sherbrooke, Québec, Victoriaville.

Articles similaires