Le Plateau-Mont-Royal
12:16 19 avril 2018 | mise à jour le: 19 avril 2018 à 12:16 temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle piste cyclable ouverte toute l’année

Une nouvelle piste cyclable ouverte toute l’année
Photo: Charlotte Lopez | TC MédiaLa piste actuelle de la rue Clark est protégée par des bollards et du stationnement.

La piste cyclable de la rue Clark, située entre l’avenue Laurier et la rue de l’Arcade dans le Mile-End, sera séparée de la route par un terre-plein et ouverte toute l’année dès l’hiver prochain.

C’est l’entreprise Les excavations Super inc. qui a obtenu un contrat pour des travaux de conduite d’eau, de voirie et d’éclairage pour un montant totalisant 7,7 M$. Le chantier aura lieu du mois de mai à octobre.

La piste actuelle est protégée par des bollards et du stationnement, mais cela fait plusieurs années que l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal souhaitait que la piste soit en site propre.

«On attendait ça depuis longtemps. Ça devait être fait il y a trois ans, malheureusement  le contrat a été annulé par l’administration Coderre. C’est une piste très large, donc on a vraiment la place d’installer un terre-plein large et verdi», explique Marianne Giguère, conseillère de la Ville et conseillère associée au développement durable et aux transports actifs au comité exécutif.

Plusieurs dizaines d’arbres seront plantés sur la rue, qui en possède très peu créant un corridor de chaleur. Le terre-plein va permettre à la piste cyclable de rester désormais ouverte toute l’année.

«On sait que c’est un lien important pour les cyclistes qui empruntent le viaduc Saint-Laurent – Bellechasse et qu’ils se retrouvaient devant une piste fermée l’hiver. La longueur des tronçons dans le Mile End est très grande d’un coin de rue à l’autre et les trottoirs sont étroits, donc on ne pouvait pas la déneiger», ajoute-t-elle.

Chargée de projet chez Vélo Québec, Magali Bebronne, se réjouit de cette nouvelle, car cet axe nord-sud est «extrêmement emprunté», selon elle.

«C’est regrettable que chaque hiver cette piste disparaissait complètement, ce qui forçait les cyclistes à prendre notamment le boulevard Saint-Laurent, alors que c’est loin d’être idéal et très passant», commente-t-elle.

«S’il y a bien une rue qui est une excellente candidate pour avoir une piste cyclable séparée avec un terre-plein végétalisé, c’est bien elle.» – Magali Bebronne, chargée de projet chez Vélo Québec.

Évidemment, Vélo Québec souhaiterait voir toutes les pistes cyclables de Montréal ouvertes toute l’année. Magali Bebronne trouve cependant que des vélos-rues comme de Mentana ou Saint-André sont une alternative intéressante à des rues comme Brébeuf, trop étroite pour avoir un terre-plein en béton, et peuvent offrir un niveau de confort.

Pour traverser Montréal, les cyclistes aimeraient davantage emprunter l’axe sur Clark, explique la chargée de projet.

Ils aimeraient que les emménagements soient poussés jusqu’à faire en sorte que la piste cyclable de Clark puisse être empruntable sur toute sa longueur dans Le Plateau à double sens, jusqu’à l’avenue des Pins.

Marianne Giguère avance que ce n’est pas évident d’articuler la suite sur Clark au sud de Laurier, car la rue change de configuration et devient beaucoup moins large.

«Mais c’est pour ça que l’on va travailler pour que la rue Saint-Urbain devienne une option vers le sud plus intéressante, mais aussi vers le nord», souligne-t-elle, précisant que la piste de l’avenue des pins est d’ailleurs toujours en cours dans les dossiers de la ville.

Articles similaires