Le Plateau-Mont-Royal
15:17 5 février 2021 | mise à jour le: 5 février 2021 à 15:17 temps de lecture: 3 minutes

Deuxième édition du fonds d’entraide de l’arrondissement du Plateau

Deuxième édition du fonds d’entraide de l’arrondissement du Plateau
Photo: Gracieuseté Plateau-Mont-RoyalLe Plateau-Mont-Royal met en place la deuxième édition de son fonds d’entraide.

Dans le but d’offrir un soutien financier aux organismes communautaires, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal met en place un fonds local d’entraide d’un montant de 150 000 $. La Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal ainsi que le bureau de la députée Ruba Ghazal contribuent à la deuxième édition de ce projet.

Le fonds est destiné à appuyer des initiatives et mesures d’aide ayant un impact immédiat dans le milieu et auprès des populations vulnérables.

Les trois partis derrière ce projet ont chacun contribué le même montant d’argent. Le bureau de la députée de Mercier s’est joint au projet après avoir reçu 50 000$ du gouvernement provincial, devant servir au soutien d’organismes communautaires.

«Au lieu de distribuer moi-même cette somme à différents organismes, je me suis dit qu’il serait bien d’aider la communauté en me joignant à ce fonds déjà existant et possédant certains critères», estime Mme Ghazal.

Aide

Le fonds d’entraide a été mis en place pour assurer la sécurité alimentaire des personnes dans le besoin. Des organismes tels que Resto Plateau figurent parmi ceux ayant cette orientation. La distribution de denrées et de repas est l’une des initiatives pouvant être soutenues. Depuis l’arrivée de la pandémie, la demande pour ce type de service est grandissante, soutient Mme Ghazal.

Les besoins ont augmenté au lieu de diminuer parce qu’il y a des gens qui ont pour la première fois été contraints de faire appel à de l’aide alimentaire due à des pertes d’emplois», souligne-t-elle.

La cohabitation sociale est un autre service admissible au fonds d’entraide de l’arrondissement. Il existe plusieurs organismes en itinérance locaux venant en aide à un nombre grandissant de personnes vulnérables. Ceux-ci entrent dans ce cadre.

Finalement, le troisième service admissible, qui ne figurait pas dans la première édition du fonds, est celui du renforcement des liens sociaux. Il a été ajouté dans le but de permettre l’échange entre les personnes et les communautés afin de briser l’isolement et de valoriser l’intégration de tous et reconnaître les réalités de la population dans sa diversité.

L’ajout de ce volet, qui a été fait en réponse à la pandémie, était nécessaire selon la conseillère de l’arrondissement, Josefina Blanco.

«Les projets renforçant les liens sociaux vont servir à combattre l’isolement. On observe une augmentation du nombre de personnes souffrant de ce problème. Certaines d’entre elles étaient déjà isolées et fragilisées, mais la pandémie n’a fait qu’aggraver leur situation», explique Mme Blanco.

Les initiatives favorisant le référencement vers les ressources communautaires, économiques et institutionnelles sont donc encouragées.

Articles similaires