Le Plateau-Mont-Royal
15:45 12 février 2021 | mise à jour le: 12 février 2021 à 15:45 temps de lecture: 2 minutes

Le parti Ralliement pour Montréal se sépare de son chef

Le parti Ralliement pour Montréal se sépare de son chef
Photo: Facebook Félix-Antoine Joli-CoeurFélix-Antoine Joli-Coeur

Le nouveau parti politique Ralliement pour Montréal s’est séparé de son chef Félix-Antoine Joli-Cœur. La nouvelle tombe seulement quelques semaines après que l’ex-conseiller politique ait confirmé sa participation à la prochaine course à la mairie de Montréal.

La séparation s’est faite à l’amiable, insiste la présidente du parti, Jane Underhill. La vision des deux camps sur plusieurs enjeux ne coïncidait pas, ce qui les a poussés à continuer leur route chacun de leur côté.

«On manquait un peu d’harmonie. Aussitôt que nous avons réalisé que notre collaboration était une erreur, autant pour nous que pour M. Joli-Cœur, nous y avons mis fin», explique Mme Underhill.

Une nouvelle cheffe ou un nouveau chef sera nommé sous peu. De plus, le parti va révéler dans les prochaines semaines ses priorités et ses valeurs à la suite de ce changement majeur, affirme Mme Underhill.

«On veut bâtir un parti qui est basé sur des valeurs que l’on ne voit pas souvent en politique», mentionne-t-elle.

Pour le moment, Marc-Antoine Desjardins est le chef intérimaire du parti.

Même s’il n’est plus avec Ralliement pour Montréal, M. Joli-Cœur compte toujours se présenter en tant que candidat à la mairie, rapporte Le Devoir.

Articles similaires