Le Plateau-Mont-Royal
16:20 23 avril 2021 | mise à jour le: 23 avril 2021 à 16:29 temps de lecture: 3 minutes

Une ancienne bretelle sera transformée en parc public dans le Mile-End

Une ancienne bretelle sera transformée en parc public dans le Mile-End
Photo: Dominic Gildener/Métro MédiaUne partie de la rue Clark dans le Mile-End.

L’ancienne bretelle de l’avenue Van Horne rejoignant une partie de la rue Clark sera fermée définitivement pour être transformée en parc public dans le Mile-End.

Cette partie de la rue, qui se trouve au sud du viaduc Saint-Urbain, est déjà fermée à la circulation depuis six ans. Auparavant, la bretelle donnait un autre moyen aux automobilistes d’entrer dans le Mile-End. Dans le cadre du dernier conseil municipal de la Ville de Montréal, le transfert de voie publique à parc a été officialisé.

Au total, 954,2 m² de superficie seront retirés de l’avenue Van Horne et 463,4 m² de la rue Clark.

À la suite des travaux de réaménagement de la rue Clark au nord de la rue de l’Arcade, ces parties de rue ne sont plus requises, convient l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Une consultation aura lieu pour voir comment sera utilisé l’espace, explique le conseiller de la Ville pour le district du Mile-End, Richard Ryan. Il est possible que ce nouveau parc soit unifié avec le parc Sans-Nom. Des arbres seront sûrement plantés. Toutefois, tous les détails n’ont pas encore été déterminés.

Lors de la consultation, l’arrondissement va décider de quelle façon le parc sera utilisé. Par exemple, il est possible que des jeux pour enfants ou encore des tables de pique-nique soient installés si cela est considéré une bonne option.

Environnement et sécurité

Le réaménagement répond à une demande de la population, affirme M. Ryan. Par cette intervention, l’arrondissement vise à assurer aux résidents la présence d’espaces verts à proximité des lieux d’habitation.

«Il n’y a pas beaucoup de parcs dans le Mile-End du côté sud. C’est pour ça que les abords de la voie ferrée sont vraiment importants. On les redonne aux citoyens avec différents projets, dont le skatepark», soutient-il.

Cela fait partie de toute la réflexion d’un chapelet de petits projets, mais qu’on redonne à la population en faisant des parcs et des espaces communautaires, ajoute le conseiller.

Le nouvel aménagement aura un impact environnemental positif. Le désasphaltage d’une partie de la chaussée et la plantation de végétaux permettra de réduire l’absorption du rayonnement solaire d’environ 17%, ce qui entraînera une baisse de la température ambiante et permettra une lutte efficace contre les ilots de chaleur, selon l’arrondissement.

De plus, les surfaces végétalisées permettent un meilleur drainage des eaux de pluie contrairement aux surfaces minérales ou bétonnées.

Avant que la bretelle en question ne soit fermée à la circulation, M. Ryan et ses collègues avaient signalé que la présence d’une rue entre deux parcs n’était pas nécessaire.

«Il n’y avait pas beaucoup de trafic sauf que ça roulait très vite et c’était à côté d’un parc pour enfant», souligne-t-il.

En janvier 2015, l’arrondissement a donc entrepris des démarches pour sécuriser l’espace rapidement.

Articles similaires