Mercier & Anjou
17:23 24 janvier 2020

Projet immobilier sur le site de l’ancien entrepôt Metro : 12 étages seront permis

Projet immobilier sur le site de l’ancien entrepôt Metro : 12 étages seront permis
Photo: ArchivesUn total de 627 unités d’habitation s'érigeront sur le terrain d’une superficie équivalente à près de cinq terrains de football.

Lors de la prochaine séance du conseil municipal, prévue lundi prochain, les élus modifieront le Plan d’urbanisme de Montréal permettant au promoteur de construire un projet particulier immobilier de 12 étages sur l’ancien entrepôt Métro. Toutefois, rien n’est gagné étant donné qu’un registre référendaire sera ouvert auprès des citoyens. 

Le Groupe Prével-Inovim, promoteur du projet, avait déposé une demande de modification au Plan d’urbanisme de Montréal visant à remplacer la densité du secteur délimité par la rue Notre-Dame Est au Sud, l’avenue Dubuisson au Nord, l’arrière des lots donnant sur la rue Taillon à l’Ouest et l’arrière des lots donnant sur l’avenue Meese à l’Est. Ce secteur autorise actuellement des bâtiments d’une hauteur maximale de six étages. 

Rappel du projet

La modification qui sera adoptée permettra la construction d’un ensemble résidentiel de 519 unités de logements privés, 20 maisons de ville et 88 logements sociaux. C’est donc un total de 627 unités d’habitation qui pourraient s’ériger sur le terrain d’une superficie équivalente à près de cinq terrains de football, situé au 9205 rue Notre-Dame Est.

Le projet particulier PP27-0270 est composé de neuf phases et seuls deux bâtiments situés au centre du projet seraient autorisés à être d’une hauteur de 10 et 12 étages. La hauteur des autres bâtiments prévus varie de deux à six étages.

Le promoteur favorise un plus grand nombre d’étages dans le but de dégager une plus importante superficie au sol destinée à être aménagée en espaces verts. 

Pour l’instant, le Groupe Prével-Inovim n’a pas voulu émettre de commentaire quant à la modification du Plan d’urbanisme qui sera adopté lundi étant donné qu’un registre référendaire sera ouvert pour les personnes habiles à voter du secteur visé et de certaines zones contiguës. 

Référendum

Selon un certificat de la secrétaire d’arrondissement Dina Tocheva, des demandes valides de participation à un référendum ont été reçues au bureau du secrétaire d’arrondissement dans le délai imparti par la loi. 

Ces demandes proviennent des zones contiguës 0536, 0545, 0549, 0558, 0566, 0574, 0603 et 0632. 

Le greffier ou le secrétaire-trésorier de l’arrondissement émettra un avis public aux personnes habiles à voter les informant de la procédure d’enregistrement visant la tenue d’un scrutin référendaire au moins 5 jours avant l’ouverture du registre. 

Recommandations

La direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises est favorable à ce projet de modification au Plan d’urbanisme puisqu’il «vise à permettre un projet structurant pour le secteur, comprenant une densification du site par la construction d’une grande variété de typologies de logement», peut-on lire dans le sommaire décisionnel. 

Le comité consultatif d’urbanisme a émis un avis favorable à la demande de modification au Plan d’urbanisme de Montréal. Le Comité Jacques-Viger (CJV) s’est prononcé en faveur du projet, mais a formulé plusieurs recommandations auxquelles la Direction de l’urbanisme s’est dite favorable.

Le CJV propose d’intégrer des traverses piétonnes sur la rue Notre-Dame Est, ainsi que de meilleures connexions entre l’immeuble de logements sociaux prévu et les espaces verts. Il propose aussi de transformer la rue intérieure et le rond-point véhiculaire en un espace public partagé et vert et de raffiner le traitement paysager en fonction des espaces privés, semi-privés, semi-publics.

Il est également recommandé que l’arrondissement se dote d’une vision d’ensemble pour la rue Notre-Dame Est et entame une réflexion en matière de densité et de paysage urbain pour l’ensemble de son territoire.