Mercier & Anjou
16:16 10 avril 2020 | mise à jour le: 10 avril 2020 à 16:20

L’école et les arts met fin à sa programmation 2019-2020

L’école et les arts met fin à sa programmation 2019-2020
Photo: Gracieuseté - L'école et les artsL’école et les arts offre une programmation des arts de la scène dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

L’école et les arts, un diffuseur culturel de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, met fin à sa programmation 2019-2020 en annonçant l’annulation de la 5e édition de Cet été, c’est tout un cirque.

Les trapézistes sur cirque Carpe Diem lors de la 4e édition de Cet été, c’est tout un cirque qui s’est tenue en juillet 2019 au parc de la Promenade-Bellerive.

Avec l’annonce de prolonger l’interdiction des festivals et des événements sportifs jusqu’au 31 août, L’école et les arts a décidé d’annuler la 5e édition de Cet été, c’est tout un cirque qui devait se tenir du 4 au 12 juillet au parc de la Promenade-Bellerive.

Il s’agissait de la dernière activité à la programmation de L’école et les arts, indique la directrice générale de l’organisme à but non lucratif, Julie Beaudoin. «C’est pour ça que j’ai profité de cette annonce-là pour éclaircir le tout et mettre fin aux activités, explique-t-elle. On travaille toujours très fort à mettre en place nos activités, donc de prendre une telle décision n’est jamais facile.»

Impossible de reporter les représentations

Dans les circonstances, plusieurs spectacles de L’école et les arts qui devaient être présentés ce printemps ne verront jamais le jour.

Au total, ce sont cinq séries de spectacles pour le jeune public qui ont dû être annulés. Des concerts destinés aux adultes ont subi le même sort, comme celui de l’orchestre métropolitain prévu en avril. 

La directrice générale de L’école et les arts, Julie Beaudoin

«Est-ce qu’on peut les reporter? Ça devient difficile puisque ça faisait partie de notre programmation 2019-2020 et la programmation 2020-2021 est déjà complète», émet la directrice générale de l’organisme.

Elle précise d’ailleurs que la saison 2020-2021 «patiente sagement dans le nuage» en attendant d’être dévoilée.

«Le monde artistique a été dans les premiers à écoper de tout ce qui se passe et on risque d’être les derniers à rembarquer, pense Julie Beaudoin. Il va falloir qu’on tienne le coup.»

 

 

Articles similaires