Montréal-Nord
16:53 10 décembre 2019 | mise à jour le: 10 décembre 2019 à 16:53

Montréal-Nord financera ses organismes à plus long terme

Montréal-Nord financera ses organismes à plus long terme
Photo: Archives Métro Média

Les organismes de Montréal-Nord seront dorénavant financés de façon «plus transparente et équitable» par l’arrondissement. Appels de projets, subventions sur trois ans, alignement avec les plans d’action : tous pensent que cette nouvelle structure permettra une meilleure utilisation des fonds publics.

Dorénavant, la «grande majorité» des subventions accordées pour des projets d’organismes seront pour une période de trois ans. L’arrondissement compte favoriser les projets qui cadrent le plus possible avec ses différents plans d’action, tels que Priorité jeunesse et Loisirs, activités physiques et pratiques sportives.

Des jurys se chargeront de sélectionner les projets et une reddition de compte de ceux-ci se fera annuellement par le personnel de l’arrondissement.

Toutes ces mesures se trouvent dans le nouveau cadre de référence en la matière, dévoilé le 3 décembre dernier. Pour produire ce document, l’administration nord-montréalaise s’est rendue dans huit arrondissements montréalais ainsi que six villes québécoises de plus de 100 000 habitants, dont Québec, Laval et Sherbrooke, afin d’observer les différentes façons de faire.

«C’est un document inédit, car il n’y a pas d’équivalent, selon nous», soutient le directeur de la culture, des sports, des loisirs et du développement social de Montréal-Nord, Claudel Toussaint.

Les organismes satisfaits

Cela faisait plusieurs années que le milieu des organismes communautaires demandait d’améliorer la façon dont l’arrondissement octroie leur financement. Auparavant, toute subvention n’était que pour une période de douze mois, ce qui mettait des bâtons dans les roues à tout projet à moyen et long terme.

«On était toujours en réaction aux arrivées d’argent à l’arrondissement, relate la directrice des Fourchettes de l’espoir, Brunilda Reyes. Il y avait des projets qui tombaient à l’eau parce qu’on n’arrivait pas à voir l’impact dans la communauté en moins de 12 mois, et les organismes n’ont pas toujours les ressources administratives pour présenter une nouvelle demande dans un court délai.»

En réaction à la nouvelle, les organismes envoient des signaux encourageants. Pour eux, avoir les reins un peu plus solides leur permettront de faire un meilleur travail auprès de leur clientèle respective.

«Le financement triennal est vraiment intéressant parce que ça permet d’avoir une projection dans la durée», indique la directrice du Centre des jeunes l’Escale, Sophie Laquerre-Duchesne.

«Je suis très satisfaite de ce que je vois, renchérit Mme Reyes. Le fait que ce soit totalement clair aidera les organismes de Montréal-Nord à s’organiser à moyen et long terme».

Montrer l’exemple

On croit aussi que cette transparence rendra Montréal-Nord plus crédible aux yeux des donateurs et investisseurs, alors que les organismes de Montréal-Nord sont parmi les moins bien financés de tout Montréal en rapport avec le nombre de personnes défavorisées qu’ils doivent aider, selon une étude réalisée par l’arrondissement.

«C’est le pari qu’on fait, affirme M. Toussaint. Les paliers de gouvernements supérieurs (et autres institutions) qui financent notamment les missions de base des organismes vont voir Montréal-Nord financer des projets structurants et à long terme. On veut montrer notre confiance envers l’expertise de nos organismes.»

Mme Reyes abonde dans le même sens. «J’espère qu’avec cette nouvelle organisation, on va pouvoir faire arriver plus d’argent à Montréal-Nord, dit-elle. Quand un milieu utilise les ressources d’une façon responsable, ça envoie un message qui n’est pas mauvais. »

Articles similaires