Montréal-Nord
18:25 13 mai 2020 | mise à jour le: 13 mai 2020 à 18:25 temps de lecture: 3 minutes

Plaidoyer pour la réouverture d’un centre communautaire à Montréal-Nord

Plaidoyer pour la réouverture d’un centre communautaire à Montréal-Nord
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaWill Prosper demande la réouverture de la Maison culturelle et communautaire.

Malgré le refus de la santé publique, le militant Will Prosper persiste et signe, la réouverture «sécuritaire» d’un centre communautaire est essentielle pour combler les besoins des plus vulnérables de Montréal-Nord.

«Il y a un paquet de personnes qui sont dans un vide de services total présentement, soulève Will Prosper. Ça va créer des séquelles qui vont être longues pour ces familles-là.»

Située dans un secteur défavorisé de Montréal-Nord, la Maison culturelle et communautaire (MCC) a une importance particulière pour le quartier. Pour plusieurs personnes n’ayant pas les moyens de payer une facture Internet, un ordinateur ou un téléphone, la MCC était notamment l’endroit où se connecter.

«On veut que les gens puissent avoir accès à des ordinateurs, de manière de sécuritaire. Ce n’est rien de complexe. On est même prêt à le faire à l’extérieur sous des tentes», explique le cofondateur de l’organisme Hoodstock.

Ce dernier propose également que des intervenants soient à nouveau sur place pour venir en aide aux citoyens.

«Je pense aux gens qui n’ont pas fait leurs impôts, à toutes les questions en lien avec l’immigration, les demandes d’asile», énumère-t-il.

Refus de la santé publique

Conscient des besoins, l’arrondissement de Montréal-Nord a accepté de porter le plan de réouverture et de le soumettre au Centre de contrôle des mesures d’urgence.

La proposition s’est toutefois butée à un refus, il y a plusieurs semaines, de la Direction régionale de la santé publique (DRSP), qui a étudié le plan de réouverture. Des organismes poursuivent toutefois des démarches pour trouver une solution.

«Si les gens sont capables d’aller à l’épicerie et garder leurs distances, c’est quoi la différence avec un accès à un ordinateur?» -Will Prosper, cofondateur de l’organisme Hoodstock

«On a travaillé sur un projet comme celui-là parce qu’on voudrait que ça se fasse, commente la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. De mon côté, je sais très bien qu’il y a des citoyens qui ont de la difficulté à avoir accès à Internet et à certains équipements.»

La mairesse évite toutefois de contester la décision de la DRSP.

«C’est toujours cette espèce d’équilibre, dit-elle. On veut donner l’accès [à la MCC] et on sait que c’est nécessaire. En même temps on voit les éclosions et le taux de Montréal-Nord qui est très élevé. On ne veut pas que ça devienne un lieu risqué pour nos citoyens.»

Convaincu que la DRSP doit revenir sur sa décision, Will Prosper croit que les risques de «dommages collatéraux» causés par le vide de service sont plus inquiétants que le risque de propager le virus, alors que Montréal-Nord est l’arrondissement où l’on dénombre le plus de cas à Montréal.

«Les gens ici sont les plus responsables que j’ai vus sur toute l’Île de Montréal, pense M. Prosper. Je n’ai jamais vu autant de gens porter de masques ailleurs à Montréal».

Articles similaires